Comment soulager les petits maux des poussées dentaires chez les bébés ?

Les dents ne sont pas une légende, elles poussent réellement dans la bouche de nos chérubins, occasionnant des douleurs et autres désagréments pas toujours évidents à gérer.

Et si certains bébés sortent leurs premières dents très tôt, d’autres ont moins de chance et supportent des mois et des mois des gencives qui travaillent…

Alors, pourquoi les bébés ne peuvent-ils pas naître déjà pourvus de dents :-) ?

A quoi reconnaît-on les poussées dentaires ?

Qu’elles percent ou non, les dents travaillent nos petits très tôt, leur occasionnant tout un tas de maux qui les font souffrir. On peut facilement les identifier. Un bébé qui bave énormément, qui mord ses doigts et tout ce qu’il trouve à mettre dans la bouche, qui se mord la lèvre, qui est grognon, qui dort mal, qui fait de la fièvre, qui a les joues rouges… C’est un bébé qui a certainement mal aux gencives!

Et comme malheureusement les bambins ne naissent pas avec des dents, voici quelques astuces pour les soulager

  • Le Doliprane : En sirop, il est très utile pour faire baisser la fièvre et soulager les douleurs. On peut en passer directement en petits massages sur les gencives de bébé. En plus, cela a un goût très sucré qui ne lui déplaira pas!
  • Le Camilia : Petites pipettes d’homéopathie qui sont faciles à transporter partout. A raison de 3 à 5 pipettes par jour, cela calme généralement bien les douleurs dentaires.
  • Les pommades (Dolodent ou Pansoral) : Elles s’appliquent en petits massages sur les gencives, ont un goût très légèrement mentholé qui a un effet « rafraîchissant » qui soulage bébé.
  • Les anneaux de dentition : Il en existe de toutes formes! Vous en trouverez des ronds, des carrés, des petits, des gros, en silicone, en caoutchouc, sous forme de sucette de dentition… Certains même peuvent même se réfrigérer. L’important est d’en choisir un ou plusieurs que votre bébé pourra tenir et porter facilement à sa bouche.
  • La patience : Malgré tout ce que vous pourrez mettre en place pour votre enfant, il se peut qu’il ait quand même mal, râle plus que d’habitude, ait le sommeil perturbé… Alors patience, un jour ses dents perceront bien!


Pour finir, voici ce que je déconseillerais

  • Donner un os de poulet à son enfant : Oui oui, on entend vraiment ce conseil ! Mais c’est tout simplement dangereux ! Outre l’hygiène que l’on peut contester, un os de poulet peut se briser et blesser l’enfant ou pire entraîner un étrangement si bébé venait à avaler un petit morceau!
  • Le collier d’ambre : Beaucoup de parents font ce choix. Personnellement, j’y suis défavorable. L’efficacité du collier d’ambre n’a jamais été scientifiquement prouvée.
    En revanche, l’ordre des pédiatre a donné un avertissement quant à la dangerosité de ces colliers qui ont déjà entraîné des morts d’enfants par strangulation ou étouffement. En effet, nombre de ces colliers sont vendus dans réellement respecter des normes de sécurité.
    Si vous choisissez tout de même de tenter cette solution, soyez très attentifs à votre achat ! Vérifiez que chaque perle est séparée par un nœud, ce qui évitera que votre bambin puisse avaler une perle si le collier se brisait et s’étouffer. Et assurez-vous que le collier soit fabriqué de telle sorte qu’il cède sous une pression de 2,5kg, ceci pour éviter que l’enfant s’accroche quelque part et s’étrangle avec.A lire sur le sujet  : http://bit.ly/1aXY0AA (source Le Parisien)

Les poussées dentaires ne sont pas des phases faciles, car on se sent souvent impuissants face aux douleurs de son enfant. De plus, tous les bébés ne sont pas logés à la même enseigne… La première dent sort en général entre 6 mois et 12 mois. Certains bébés, la sortiront à 4 mois, et d’autres à 14 mois! Pas de panique, juste de la patience ! Tous les enfants finissent par avoir leur dentition complète !

Cet article a été rédigé par Maman Mammouth, auteure du blog Les Tribulations d’une Maman Mammouth.

Auteur : Anne-Lise Pernotte

Anne-Lise Pernotte est rédactrice en chef de cotebebe.fr et free-lance dans le digital. Passionnée par le web, l'écriture et l'univers de la petite enfance, elle souhaite apporter un accompagnement bienveillant et éclairé aux futurs et jeunes parents. Elle est aussi l'auteure du premier livre feelgood dédié à la parentalité tardive "avoir un enfant à 40 ans (ou presque)"

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest