Le masque de grossesse : on en parle ?

Chères mamans et chères futures mamans, si vous arrivez sur cet article, c’est que vous avez tapé l’expression clé maudite du moment « comment diantre me débarrasser de ce satané masque de grossesse ? ». Vous l’avez remarqué, à la différence des masques de super-héros, celui-ci est moins glamour et ne vous autorise aucun pouvoir spécial, en plus (et surtout pas celui d’invisibilité. Dommage.)

Pourquoi vous ?!

Un chiffre pour vous rassurer : 70% ! C’est le pourcentage de femmes enceintes touchées par le chloasma, nom poétique du masque de grossesse. Autrement dit, une large majorité de futures mamans connaît cette hyperpigmentation du visage due à une exposition solaire prolongée. Les brunes sont plus volontiers touchées alors si vos cheveux sont noir corbeau et que vous avez une fâcheuse tendance à bronzer tout azimut, gare à la sentence (qui, heureusement, n’est pas irrévocable).

Les hormones plaident coupables !

La grossesse induit une augmentation hallucinante du taux d’hormones, entraînant sur son passage la synthèse accrue de la mélanime, qui, dans l’affolement, déclenche une hyperpigmentation de la peau si elle est exposée au soleil. En général, c’est le visage qui est touché se parant de tâches dont vous vous passeriez bien.

Pour prévenir le masque de grossesse

La règle est simple : évitez de vous exposer aux rayons solaires tout en usant (et abusant surtout si vous êtes brune) de l’écran solaire indice maximal !

Il est trop tard : le masque est déjà là…

Pas de panique : une fois P’tit Loup né, vos tâches sur le visage disparaîtront d’elles-mêmes au bout de 6 mois. Si elles persistent, vous devrez passer par la case « dermatologue » et appliquer une crème dépigmentante pour bouter le masque de grossesse hors de votre territoire. Pendant quelques mois, vous devrez  user chaque soir de votre crème mais l’effort en vaut la peine : au revoir les tâches !

Vous pouvez également passer la vitesse supérieure en procédant à un peeling dépigmentant avec votre dermato. Cela nécessite plusieurs séances, une préparation soigneuse de la peau et l’application de crèmes spécifiques par la suite.  C’est un traitement plus lourd, qui peut provoquer un petit peluchage de la peau, peu esthétique pendant quelques jours, mais qui se révèle efficaces sur les masques de grossesse très marqués.

Si vous êtes particulièrement touchée, veillez également après votre accouchement à prendre une pilule contraceptive à base de progestatif. Les oestrogènes sont déconseillés, ils viendraient réduire à néant vos tentatives de gommage.

Si vous êtes particulièrement touchée, veillez après votre accouchement à prendre une pilule contraceptive à base de progestatif. Les oestrogènes sont déconseillés, ils viendraient réduire à néant vos tentatives de gommage.

Bon à savoir : le risque de récidive d’une grossesse sur l’autre est très important. Aussi, pensez à la crème solaire dès les premières nausées : écran total sinon rien !

Auteur : Anne-Lise Pernotte

Anne-Lise Pernotte est rédactrice en chef de cotebebe.fr et free-lance dans le digital. Passionnée par le web, l'écriture et l'univers de la petite enfance, elle souhaite apporter un accompagnement bienveillant et éclairé aux futurs et jeunes parents.

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest