Comment limiter la pollution intérieure dans la chambre de bébé ?

On en parle peu, mais le taux de pollution de l’air intérieur serait 6 à 8 fois plus important qu’à l’extérieur !

Une nouvelle peu réjouissante pour les jeunes parents quand on sait qu’un nourrisson passe 90% de son temps dans sa chambre au cours de ses premiers mois.

D’où vient cette pollution intérieure ?

Sur le banc des accusés, les équipements de la maison (chaudière à gaz, cuisinière, cheminée…), notre mode de vie et nos habitudes (tabagisme, produits ménagers, manque d’aération…), les matériaux ayant servi à la construction ou à l’isolation du bâtiment et les composants des équipements et mobiliers ! Ces trois sources de pollution intérieure génèrent des gaz, des acariens et des moisissures, du monoxyde de carbone et d’autres substances particulièrement nocives pour nos organismes et le tout jeune système immunitaire de nos bouts de choux.

Comment limiter les dégâts dans la chambre de bébé ?

S’il est compliqué de se passer de four ou de meubles, il est possible de limiter les dégâts. En effet, des solutions existent pour écarter les principaux dangers, notamment dans la chambre de bébé. Il suffit d’adopter quelques bonnes pratiques simples mais efficaces.

Aérez deux fois par jour  !

Le premier geste consiste à renouveler l’air dans la tanière de votre bambin… été comme hiver !  10 à 15 minutes deux fois par jour suffisent pour diminuer la concentration de polluants dans l’air. Faîtes-le en son absence et couchez votre nouveau-né dans son lit quand la température ambiante atteint les 18 degrés.  A ce propos, gardez en tête qu’une chambre d’enfant ne doit pas être surchauffée !

Optez pour une peinture bio

Préparer le nid douillet de votre bébé fait partie des petits plaisirs du futur parent.  Hélas, la quasi totalité des produits de bricolages (peinture, vernis, etc.) sont potentiellement toxiques et contiennent des composés organiques volatiles (COV). Préférez donc ceux dépourvus de solvants et munis d’un écolabel. C’est un peu plus cher, mais plus sécurisé ! Pour minimiser les risques, il est également recommandé de faire les travaux 3 mois avant l’arrivée de bébé : les odeurs toxiques auront ainsi le temps de s’évaporer.

Faîtes la chasse aux acariens et aux allergènes

Vous êtes fan de déco ? Donnez dans le minimalisme et évitez l’accumulation de tissus chez votre mini ! Rideaux, coussins, tapis sont de véritables nids à acariens, dont on se passerait volontiers dans la chambre d’un nourrisson. Traquez également l’humidité, qui favorise le développement de moisissures, connues pour être de puissants allergènes.

Privilégiez le mobilier en bois massif

Si vous en avez les moyens, évitez les meubles en agglomérés, qui émettent quantité de formaldéhyde, un gaz irritant, allergisant et, plus grave, cancérigène par inhalation. Il existe en effet des gammes complètes de meubles écolos et design pour la chambre bébé, allant des lits bébé aux armoires en passant par les étagères.

Utilisez le purificateur d’air Blooow

En complément de ces bonnes pratiques, vous pouvez également investir dans un purificateur d’air pour lutter contre la pollution intérieure. Il agira comme un véritable filtre à déchets organiques.

La marque Blooow en a conçu un pratique, économique et esthétique !

Petit objet de tissus à la forme pentagonale épurée, le purificateur d’air Blooow équivaut à un grand bol d’air pur. Garni de charbon actif et basé sur le principe actif de l’acétoacétamide, il capture les composés organiques volatils présents dans toutes les habitations, en toute discrétion et sans un bruit ! Selon les tests réalisés par un institut technologique indépendant, le purificateur d’air Blooow diminuerait de 44% la concentration de formaldéhyde, dont nous vous parlions plus haut.

            pollution-interieure purificateur blooow                    pollution interieure purificateur blooow

Économique, il fonctionne sans consommation d’énergie, ni pile, ni changement de filtre. Quant à sa durée de vie, elle est supérieure à 15 000 heures ! Autant vous dire que vous amortirez rapidement ses 14,90 euros…

Posé sur un meuble ou suspendu à une poignée de porte, il se fond aisément dans la déco. Et vous pouvez même choisir entre 5 coloris pour l’assortir à la chambre de votre bout de chou :-).

Pour en savoir plus sur cette petite merveille esthétique et technologique, qui permettra à votre bout de chou de respirer un air pur dès son plus jeune âge, c’est par ici : https://www.blooow.com/

purificateur air blooow

Auteur : Anne-Lise Pernotte

Anne-Lise Pernotte est rédactrice en chef de cotebebe.fr et free-lance dans le digital. Passionnée par le web, l'écriture et l'univers de la petite enfance, elle souhaite apporter un accompagnement bienveillant et éclairé aux futurs et jeunes parents.

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !