P’tit Loup et la pollution

Dans cet article, nous soulèverons les questions que vous vous posez sur la pollution et votre enfant. Le FAQ cotebebe.fr commence…tout de suite !

1.  P’tit Loup est-il moins exposé à la pollution que vous, adulte ?

Absolument pas ! Dans sa poussette ou marchant dans la rue, bébé est pile à la hauteur des pots d’échappements des voitures ; il est donc particulièrement exposé  aux joyeusetés qui s’en dégagent : hydrocarbures et monoxyde de carbone viennent encombrer ses poumons, ce qui compromet d’emblée la qualité de son capital respiratoire. Celui-ci évolue jusqu’aux huit ans de P’tit Loup sans pouvoir être renouvelé…Alors autant que l’air respiré soit plus proche de celui de la mer que de celui de Paris à heure de pointe, dans les embouteillages.

2.  En plein pic de pollution, puis-je sortir ou pas avec bébé ?

C’est déconseillé. Si vous n’avez pas le choix, préférez le porte-bébé à la poussette pour sortir car ce dernier met une meilleure distance entre P’tit Loup et les pots d’échappements. Privilégiez au maximum les heures plus fraîches (le soleil amplifiant le phénomène de pollution) et choisissez un itinéraire loin des grands axes  surchargés. Au contraire, empruntez de petites rues à moindre passage.

Si, en plus de P’tit Loup, vous vous promenez avec un enfant plus grand, tentez de canaliser son envie de bouger dans tous les sens. Plus il s’active, plus il va avaler d’air pollué…

3.  P’tit Loup est-il plus protégé dans votre voiture que dans  sa poussette ?

Non… La quantité des éléments polluants est bien souvent plus massive à l’intérieur qu’à l’extérieur. Si vous circulez en plein embouteillage, c’est encore pire…Si votre voiture est neuve, les composés organiques volatiles se dégagent puissance 10. Bref, c’est un piège à pollution.

4.  Aérer sert-il à quelque chose contre la pollution ?

Oui, car tout comme pour la voiture, l’intérieur d’une maison renferme de nombreuses substances chimiques (meubles en panneaux mélaminés, colles…). En aérant au minimum 15 minutes par jour, vous permettez une meilleure ventilation de votre chez vous et diminuez l’humidité ambiante, source du développement de micro-organismes.

5.  La pollution par le tabac est-elle en cause dans la survenue de l’asthme ?

Oui. Et surtout,  le tabac est un facteur aggravant des allergies respiratoires et de l’asthme. Jusqu’à présent, c’est le seul polluant dont la responsabilité a été prouvée dans le déclenchement des crises d’asthme. Une personne qui fume envoie dans l’air intérieur de nombreux éléments chimiques (goudron…) extrêmement nocifs pour les poumons des plus fragiles, comme les bébés.

Bref, contre la pollution, le mot d’ordre reste de bien aérer les pièces et d’éviter de sortir en plein pic !

Auteur : Anne-Lise Pernotte

Anne-Lise Pernotte est rédactrice en chef de cotebebe.fr et free-lance dans le digital. Passionnée par le web, l'écriture et l'univers de la petite enfance, elle souhaite apporter un accompagnement bienveillant et éclairé aux futurs et jeunes parents. Elle est aussi l'auteure du premier livre feelgood dédié à la parentalité tardive "avoir un enfant à 40 ans (ou presque)"

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest