Pollution: quels risques pour bébé et les femmes enceintes ? Comment les éviter ?

Nos vies citadines ne sont pas des plus idéales pour bébé…  Et la pollution ne cesse d’augmenter malgrè les efforts récents des pouvoirs publiques pour diminuer son impact.  Bébé est évidemment en première ligne, mais est-ce une raison pour le priver de promenade quotidienne ?

Le dioxyde d’azote et l’ozone, particulièrement néfastes pour l’appareil  respiratoire, sont parmi les agents les plus polluants.  Le monoxyde de carbone, quant à lui, touche plutôt le coeur et le cerveau. Quelles sont les conséquences de ces gaz indésirables sur bébé ?

L’exposition à la pollution atmosphérique est néfaste pour le foetus. On lui attribue certaines naissances prématurées, des malformations et des fausses couches ainsi q’une influence négative sur le développement cérébral de bébé.  Une étude américaine réalisée sur 250 femmes enceintes a mis en évidence, par l’intermédiaire de tests de QI sur de jeunes enfants, que la pollution altérait sensiblement leurs capacités intellectuelles.

Lors des pics de pollution à l’ozone, l’adulte peut ressentir des irritations au niveau des yeux et une oppression thoracique, due à l’irritation des voies respiratoires. Le jeune enfant, qui respire à une fréquence plus élevée et inhale une grande quantité de polluants est encore plus exposé… Et Les promenades en poussette ou à pied les mettent également à hauteur de tous les pots d’échappement…
Les crises d’asthme et les bronchiolites sont la conséquence directe d’une trop grande exposition à la pollution !

Pas question pour autant de priver bébé de sa promenade quotidienne… Mais on ne saurait trop vous conseiller d’éviter les heures de pointes surtout en été, de vous tenir éloignés les axes routiers et de chercher les espaces verts. Sachez que le brouillard est particulièrement mauvais avec ses fines gouttelettes, véritables réservoir à polluant.  Même en été, préférez le Kangourou à la poussette de façon à  tenir le plus en hauteur possible !

La pollution domestique, plus sournoise, a également sa part de responsabilité.  Outre le tabagisme passif, les spray désinfectants, produits chimiques, laques etc… sont à proscrire !  Une aération quotidienne de l’appartement, même en hiver, est vivement conseillée…

Nous vous invitons à consulter tous les articles de nos partenaires sur bébé et la pollution.

Auteur : Anne-Lise Pernotte

Anne-Lise Pernotte est rédactrice en chef de cotebebe.fr et free-lance dans le digital. Passionnée par le web, l'écriture et l'univers de la petite enfance, elle souhaite apporter un accompagnement bienveillant et éclairé aux futurs et jeunes parents. Elle est aussi l'auteure du premier livre feelgood dédié à la parentalité tardive "avoir un enfant à 40 ans (ou presque)"

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest