Le diabète gestationnel, comment le dépister et le soigner ?

Qu’est-ce que c’est ? Quels sont les facteurs de risque ? Aujourd’hui, nous passons en revue l’une des bêtes noires de la femme enceinte : le diabète gestationnel !

Le constat

Pendant les 2ème et 3ème trimestres de votre grossesse, vos besoins en insuline augmentent considérablement et votre pancréas se charge d’en produire d’avantage pour pallier à vos besoins. Mais parfois, c’est la catastrophe : l’insuline se la joue paresseuse et votre taux de sucre flirte dangereusement avec la ligne rouge : vous entrez en hyperglycémie. Retenez cette valeur : 0,9 g / litre de sang = un diabète gestationnel…

Les facteurs de risque

Nous ne sommes pas toute égales face au risque de diabète gestationnel. Vous êtes particulièrement menacée si vous…

  • dépassez la trentaine
  • avez dans votre famille des antécédents de diabète
  • êtes d’origine afro-américaine, hispanique, antillaise
  • avez été un bébé hypotrophe à la naissance (moins de 2,5 kilos)
  • êtes en surcharge pondérale
  • avez déjà donné naissance à un bébé de plus de 4 kilos
  • avez connu l’hypertension, des infections urinaires, un surplus de liquide amniotique ou encore du diabète gestationnel lors d’une précédente grossesse.

Si vous êtes frappée par le diabète gestationnel…

Tout d’abord, sachez que vous ne ressentirez aucun symptôme, ce qui explique pourquoi il est difficile à dépister sans un test spécifique. Parfois, on note une fatigue inhabituelle, une sensation de soif très prononcée ou des allers-retours incessants du côté des toilettes. Mais bon, quelle femme enceinte n’a pas connu ceci ?!
Le test O’Sullivan, qui consiste en l’ingestion d’une forte dose de glucose (pas glop !) reste le meilleur moyen de vérifier si vous êtes frappée par le diabète gestationnel.

Les risques

Le fait d’avoir un taux élevé de sucre dans le sang est problématique. Le bébé grossit de manière spectaculaire, entraînant un accouchement par césarienne à coup sûr. Il peut aussi se trouver en détresse respiratoire et connaître une jaunisse très prononcée.
Pour la future maman,  le tableau est tout aussi inquiétant ; un diabète gestationnel est synonyme d’hypertension, d’accouchement prématuré mais aussi d’infection urinaire… Il est donc capital de le contrôler !

Comment stabiliser le diabète gestationnel ?

  • La future maman va devoir repenser ses habitudes afin de ne pas laisser le diabète gagner du terrain. Cela passe notamment par la surveillance des apports en glucides mais aussi par les restrictions alimentaires : le beurre, la crème, réputés pour leurs graisses saturées ne doivent plus s’inviter au menu !
  • Le sport sera un excellent allié pour lutter contre la prise de poids ; attention, il faut opter pour une activité physique adaptée à la grossesse, cela va de soi.
  • Enfin, une surveillance médicale sera nécessaire en cas de diabète avéré et de petites injections d’insuline dans le corps aideront à équilibrer le taux de sucre dans le sang. Sur prescription médicale, évidemment

Une fois P’tit Loup né…

Dans la grande majorité des cas, le diabète disparaît comme il était venu et ce seulement quelques semaines après l’accouchement. Cela dit, les nouvelles mamans frappées par ce mal durant leur grossesse nécessiteront un suivi car le risque de développer un diabète reste supérieur à la moyenne pour elles.
Bon à savoir : l’allaitement procure une excellente protection contre le diabète. Cela a été prouvé scientifiquement !

Auteur : Anne-Lise Pernotte

Anne-Lise Pernotte est rédactrice en chef de cotebebe.fr et free-lance dans le digital. Passionnée par le web, l'écriture et l'univers de la petite enfance, elle souhaite apporter un accompagnement bienveillant et éclairé aux futurs et jeunes parents. Elle est aussi l'auteure du premier livre feelgood dédié à la parentalité tardive "avoir un enfant à 40 ans (ou presque)"

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest