Ions négatifs, iode : l’air marin et ses qualités exceptionnelles !

Cet été, vous avez décidé d’amener p’tit Loup sur la côte atlantique. Vous n’allez pas être déçu !

En plus d’être un formidable vivifiant, l’air marin possède un incroyable impact sur la santé…

Partir du bon pied…

Profiter de l’air côtier, c’est une chose. Mais attention, il faut vous habituer en douceur. Idéalement, on conseille de rester au moins 24 heures dans une maison de bord de mer, fenêtres fermées ; ceci permet à l’organisme de supporter progressivement cet afflux de tout…

Plus riche en oxygène  que l’air de nos villes, l’air marin est aussi plus pauvre en dioxyde de carbone. Il regorge également d’ions négatifs.

Ainsi, quand on respire de l’air marin, on obtient de suite une sensation de bien-être, qui, chez P’tit Loup, se traduit bien souvent par une certaine propension à bouger dans tous les sens. C’est l’effet de l’air marin et de ses composants… Prévoyez donc des activités en tout genre pour le faire se dépenser au maximum si vous voulez qu’il dorme le soir.  Mais gardez en tête que son temps de sommeil (il se peut qu’il zappe carrément la sieste !) sera réduit et qu’il pourra se montrer inhabituellement nerveux.

Un air bénéfique pour tout le corps !                      

Les ions négatifs : ces particules de bonne humeur

Les ions négatifs sont un formidable vecteur : ils permettent de meilleurs échanges entre les poumons et le sang ainsi qu’entre les divers tissus et le sang. Ils rendent la respiration optimale et activent la sécrétion de cortisol. Tout ceci joue en faveur d’une meilleure humeur, d’un tonus certain (il n’y a qu’à regarder P’tit Loup qui saute partout pour bien le comprendre) ; on note aussi des performances accrues et un sommeil réparateur.

Et l’iode ?

Il est nécessaire pour permettre à la thyroïde de bien fonctionner. Les hormones présentes dans celle-ci sont vitales pour l’individu car elles règlent le métabolisme de l’ensemble des organes du corps humain. Sans hormone, l’être humain ne peut pas subsister décemment.

L’air salin…

Il agit sur le système pulmonaire et active les défenses immunitaires. De ce fait, respirer de l’air salin permet de mieux résister aux infections.

Pourquoi l’air marin est plus pur ?

Il est tout simplement moins pollué par l’activité humaine…Nos sources de pollutions industrielles sont localisées loin des côtes, en général. Bactéries et moisissures restent des contaminants trouvant leur source sur terre, dans les sols ou nichés sur les êtres vivants (humains et animaux). Elles ne peuvent pas survivre en pleine mer où les conditions sont trop rudes pour elles.

De plus, les brises et vents qui balaient de jour comme de nuit les côtes permettent de brasser les polluants, expédiés loin de l’univers marin.

En conclusion…

L’air de la mer est pur car moins contaminé. Avec l’action combinée de l’iode, des ions négatifs et du sel, il agit à tous les niveaux sur l’organisme : booster de moral, accélérateur de performances physiques, protecteur vis-à-vis d’éventuelles infections…Avec ce cocktail sur-vitaminé, P’tit Loup est en pleine forme. Forcément.

 

 

Auteur : Alexandra Le Dauphin

Alexandra Le Dauphin est rédactrice web chez Drôle de Plume et auteure de 3 ouvrages "Célibataire, faut pas t'en faire", "Au boulot Chômette "et "Matéli fait son tri".

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !