Et la sieste de bébé pendant les vacances ?

Les vacances sont là et avec elles, des changements en perspective dans le rythme et les activités de la famille.

côtébébé fait le point sur le sommeil de P’tite Cerise !

La sieste de bébé : on l’oublie pendant les vacances ?

Peut-être avez-vous constaté que lors des vacances, votre enfant présente des difficultés à l’endormissement. Il faut dire qu’avec le changement d’environnement, les bruits, la chaleur,  l’excitation…les paramètres sont réunis pour compliquer la sieste de P’tite Cerise.

Une chose tout de même à retenir : un enfant qui a besoin de sommeil s’endormira même si la pollution sonore est à son comble autour de lui.

La sieste reste importante pour les tout-petits. Aussi, il va s’agir de tenter de maintenir un rythme plus ou moins cohérent, même si P’tite Cerise ne dort pas comme d’habitude. Sachez que 30 à 45 minutes de sommeil dans l’après-midi seront utiles pour se reposer : cela permettra à bébé de s’apaiser par rapport à l’excitation ambiante mais aussi de mieux digérer.

Cette parenthèse est en fait bénéfique pour tout le monde car pendant que P’tite Cerise récupère, les parents peuvent eux aussi se reposer.

Attention aux idées reçues : un enfant qui ne fait pas sa sieste n’aura pas plus de facilités pour se coucher le soir ! C’est même plutôt le contraire : la sieste dans la journée (même de courte durée) permet de rester en cohérence avec le rythme de sommeil de l’enfant.

Pour les tout-petits (moins de 6 mois)                 

Aucun problème pour se montrer souple quant au sommeil de bébé. On peut alors lui autoriser sa sieste en extérieur (dans sa poussette, sous le parasol d’un restaurant pendant un repas…). Il faut veiller à ce que l’enfant ait son quota de sommeil mais la sieste peut être faite dans des endroits inhabituels pour bébé.

À cet âge, aucune habitude ne reste figée : on peut la défaire facilement. Le retour à la normale d’après vacances reste donc facile à remettre en place. Le risque cependant demeure que P’tite Cerise s’habitue à dormir dans sa poussette, bercée par ses proches…

Après 9 mois

À 9 mois, P’tite Cerise est beaucoup plus constante dans ces cycles de sommeil. Le fait d’avoir un peu dérogé aux « règles » habituelles de ses siestes (avec coucher plus tardif, grasse matinée, dodo dans la chambre des parents dans le mobil-home…) demande un recadrage pour l’après-vacances.

Problème : les parents qui se sont montrés cool pendant les vacances peuvent peiner à remettre un cadre à peine rentrés. Cela nuit à une reprise efficace du cycle de sommeil pour l’enfant. Le mieux pour instaurer un retour à la normale demeure d’adopter une position claire et d’expliquer en douceur que les vacances sont terminées et qu’il faut de nouveau se conformer aux règles entourant le sommeil.

Comme la plupart du temps, c’est une communication claire et apaisée qui s’avérera efficace pour restaurer les bonnes vieilles habitudes. Un passage en force risque fort de compliquer les choses.

Alors on se détend : les vacances sont là !

Auteur : Anne-Lise Pernotte

Anne-Lise Pernotte est rédactrice en chef de cotebebe.fr et free-lance dans le digital. Passionnée par le web, l'écriture et l'univers de la petite enfance, elle souhaite apporter un accompagnement bienveillant et éclairé aux futurs et jeunes parents. Elle est aussi l'auteure du premier livre feelgood dédié à la parentalité tardive "avoir un enfant à 40 ans (ou presque)"

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest