Votre bébé à la piscine : conseils et astuces pour en faire un loup de mer…

Avec les températures qui grimpent, vous n’avez qu’une seule envie : profiter de la piscine municipale avec bébé. Aussi, vous avez entrepris de l’initier aux joies du bain. Mais attention, vous devez miser sur sa sécurité !

Quelques règles à respecter 

Première baignade aux alentours de quatre mois, une fois la vaccination obligatoire mise en place, afin d’éviter les mauvaises surprises. Son évolution dans la piscine doit être encadrée. P’tit loup ne sait évidemment pas nager, et il a besoin d’être rassuré. Restez en contact rapproché et évitez les baignades à heures de fréquentation maximales qui déstabiliseraient votre bébé.

Si P’tit loup est sujet à l’eczéma, aux otites ou qu’il est allergique au chlore, oubliez la piscine. Vous lui feriez plus de mal que de bien.

Un équipement adéquat pour P’tit Loup (de mer)

Sur la liste des incontournables : le maillot de bain couche, la serviette, la crème solaire et les brassards. Impossible de partir sans, c’est le filet de sécurité.

Le petit plus si votre enfant marche : les chaussures de plage antidérapantes. En plastique, elles empêchent les dérapages incontrôlés.

Une fois dans l’eau…

Si vous pouvez rester facilement une heure à profiter de l’eau, ce n’est pas le cas de votre bébé. Dix minutes sont suffisantes pour le familiariser avec le milieu marin sans qu’il ait trop froid.

Au préalable, assurez-vous que l’eau de la piscine est bien chauffée à au moins trente degrés, idéalement 33 degrés, car n’oubliez pas que P’tit Loup a du mal à réguler sa température corporelle.

Ses lèvres sont violettes ? Sortez-le et séchez-le immédiatement. Vous pouvez le remettre à l’eau à intervalles réguliers s’il est demandeur tout en ne dépassant pas quinze minutes de baignade par session.

La règle d’or 

Dedans ou à l’extérieur de la piscine, ne quittez jamais votre enfant des yeux. Un accident est vite arrivé.

Ne forcez jamais P’tit Loup à faire ce dont il n’a pas envie : mettre la tête sou l’eau, plonger…Il doit se familiariser avec l’eau, en faire une alliée et non pas la considérer comme une masse dangereuse, prête à l’engloutir à chaque instant.

Si vous-même craignez l’eau, ne laissez rien transparaître ou déléguez à votre mari par exemple le soin de faire de votre enfant un futur loup de mer.

L’essentiel ? Qu’il s’amuse ! Que son regard en dise long sur la joie d’aller à la piscine !

Auteur : Anne-Lise Pernotte

Anne-Lise Pernotte est rédactrice en chef de cotebebe.fr et free-lance dans le digital. Passionnée par le web, l'écriture et l'univers de la petite enfance, elle souhaite apporter un accompagnement bienveillant et éclairé aux futurs et jeunes parents.

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest