Les bons conseils d’Alexandra aux mamans pour passer des nuits paisibles…

Bonjour à toutes et à tous !

Je suis Alexandra, rédactrice pour les professionnels et les particuliers. Mon créneau : l’humour. Je suis sur côté bébé puériculture pour vous faire travailler vos muscles faciaux et tenter de vous faire sourire après une journée de dur labeur.

Je vous parlerai de vous, votre bébé, et votre mari un peu tire-au-flanc. (Ca y est, je commence à balancer, il faut m’arrêter, ça arrive de temps en temps).

Pour cette première chronique, et pour éviter de vous mettre dans le bain direct, je voudrais vous parler des nuits de P’tit Loup. Enfin, pour être exacte, de ses « non-nuits ». Car, avouez-le, il passe plus de temps à manger et râler le soir venu qu’à dormir sagement dans son lit.

Vous croyez que vous êtes la seule à avoir ce problème ? En fait, non. Des nuits blanches à mater les rediffusions de vieilles séries sur des chaînes de câble, vous allez en avoir d’autres.

Car P’tit Loup semble tenir le rythme, lui, contrairement à vous ! Il mange, gazouille, se rendort et vous rappelle trois heures plus tard que ses fringales nocturnes ne sont pas qu’un mythe.

Total d’heures de sommeil cumulé en une nuit : 4 heures 30. J’exagère à peine. Tant que vous l’allaitez, aucun recours possible. Vous seule pouvez calmer sa faim gargantuesque. Mais quand le biberon de lait fera enfin son apparition, avouez que la technique du coup de pied dans le mollet lancé dans la jambe de votre mari vous sera très utile.

Rassurez-vous, c’est normal. Il existe même des variantes : pincer la cuisse de Monsieur, lui caresser les cheveux, ou  bouger dans tous les sens…Votre cher et tendre se réveille alors, entend P’tit Loup, pendant que vous, mère indigne qui s’assume pas, faites semblant de dormir.

Après tout, vous avez aussi besoin de sommeil. Surtout depuis que vous avez repris le travail et que votre boss vous a fait remarquer que vous avez interverti deux dossiers. La gaffe.

Les nuits chaotiques de P’tit Loup sont un véritable problème. Elles influent sur votre humeur, votre moral, votre vie quoi ! Mais gardez bien en tête que votre bébé finira bien par s’endormir rapidement dans pas si longtemps et vous serez nostalgique de ces moments passés à le nourrir en pleine nuit…

Les « non-nuits » de P’tit Loup, c’est tout un programme. Il ne vous reste plus qu’à espérer que le spectacle de clôture de fin arrivera bientôt, au risque de subir les remontrances de votre hiérarchie (que des gars, et pas le genre à se lever si leur chère et tendre pratique la technique du coup de pied dans le mollet…).

Si vous aussi êtes dans cette période si délicate en ce moment même, pensez à laisser votre commentaire !

Auteur : Alexandra Le Dauphin

Alexandra Le Dauphin est rédactrice web chez Drôle de Plume et auteure de 5 ouvrages "Célibataire, faut pas t'en faire", "Au boulot Chômette "et "Matéli fait son tri", "Les lunettes de Mattéo" et "Toi, mon bébé prématuré".

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest