Les 10 astuces pour voyager sereinement avec bébé !

Youpi, ce sont les vacances. Vous partezYoupi, ce sont les vacances. Vous partez avec vos deux bouts de choux de 4 ans et 18 mois. Il va falloir les occuper…Voici quelques astuces qui peuvent aider, à appliquer dans l’ordre, le désordre, peu importe tant qu’au final, vous avez le tiercé gagnant !

Youpi, ce sont les vacances. Vous partez avec vos deux bouts de choux de 4 ans et 18 mois. Il va falloir les occuper…Voici quelques astuces qui peuvent aider, à appliquer dans l’ordre, le désordre, peu importe tant qu’au final, vous avez le tiercé gagnant !

1. Le sommeil

Youpi, ce sont les vacances. Vous partez avec vos deux bouts de choux de 4 ans et 18 mois. Il va falloir les occuper…Voici quelques astuces qui peuvent aider, à appliquer dans l’ordre, le désordre, peu importe tant qu’au final, vous avez le tiercé gagnant !

1. Le sommeil

Vous avez 5 heures de route à faire. Pour faire passer plus vite le temps, vous pouvez endormir vos deux p’tits loups. Et pour ce faire, misez sur un biberon de lait tiède ou les fameuses comptines. Si vous ne voulez pas chanter, mettez un CD de musiques douces.

2. Un réveil le plus tard possible

Quand les petits yeux se rouvrent, ne précipitez rien. Tant que vos enfants sont calmes et admirent la vue, ne leur parlez pas. Dès qu’ils commencent à s’agiter, donnez-leur leur sac spécial joujoux. À chacun le sien avec des jouets adaptés à son âge et surtout…amusants.

3. L’heure du biscuit

Une fois que vos enfants ont bien joué, vous pouvez leur donner une petite collation : un boudoir, un Petit Beurre…

4. Faites une pause 

Il est grand temps pour tout le monde de descendre du véhicule, s’aérer l’esprit, gambader, sauter…Pensez à bien hydrater vos bambins et laissez-les profiter de ces quelques minutes salvatrices !

5. Les histoires

De retour dans la voiture, alternez histoires lues gravées sur un CD et contes que vous raconterez vous-même. Préparez-vous à entendre la même histoire 4 fois de suite…En général, les enfants redemandent immédiatement ce qu’ils viennent d’entendre si cela leur a plu.

6. Aïe, l’impatience gagne du terrain…

À ce moment-là du trajet (surtout s’il reste encore une heure de route), vous pouvez lâcher votre joker : l’aliment magique calorique. Il prend diverses formes : bonbon, gâteau bien sucré…Bref, une petite douceur adaptée à l’âge de l’enfant, évidemment.

7. Refaites une pause !

Il y en a besoin ! D’abord pour bien nettoyer les petits visages collants ou moustachus mais aussi pour se dégourdir les jambes !

8. Les jeux avec les voitures qui défilent 

Plutôt pour votre aîné. Amusez-vous à compter les voitures qui croisent votre chemin ; votre grand choisit une couleur d’autos, vous, une autre et c’est à celui qui en dénombre le plus dans sa couleur qui gagne…

9. Les mimes

Pour faire rire vos deux p’tits loups ! Réveillez l’imitatrice qui est en vous. Faites des bruits suspects, fous rires garantis (du coin-coin du canard à la voiture qui pétarade…).

10. Vous y êtes !

Ca y est, enfin arrivés ! Papa, maman et les enfants ont dompté la terrible épreuve de la route. Profitez-en pour faire un gros câlin à vos petits loups, voire les féliciter d’avoir été si sages.

 avec vos deux bouts de choux de 4 ans et 18 mois. Il va falloir les occuper…Voici quelques astuces qui peuvent aider, à appliquer dans l’ordre, le désordre, peu importe tant qu’au final, vous avez le tiercé gagnant !

1. Le sommeil

Vous avez 5 heures de route à faire. Pour faire passer plus vite le temps, vous pouvez endormir vos deux p’tits loups. Et pour ce faire, misez sur un biberon de lait tiède ou les fameuses comptines. Si vous ne voulez pas chanter, mettez un CD de musiques douces.

2. Un réveil le plus tard possible

Quand les petits yeux se rouvrent, ne précipitez rien. Tant que vos enfants sont calmes et admirent la vue, ne leur parlez pas. Dès qu’ils commencent à s’agiter, donnez-leur leur sac spécial joujoux. À chacun le sien avec des jouets adaptés à son âge et surtout…amusants.

3. L’heure du biscuit

Une fois que vos enfants ont bien joué, vous pouvez leur donner une petite collation : un boudoir, un Petit Beurre…

4. Faites une pause

Il est grand temps pour tout le monde de descendre du véhicule, s’aérer l’esprit, gambader, sauter…Pensez à bien hydrater vos bambins et laissez-les profiter de ces quelques minutes salvatrices !

5. Les histoires

De retour dans la voiture, alternez histoires lues gravées sur un CD et contes que vous raconterez vous-même. Préparez-vous à entendre la même histoire 4 fois de suite…En général, les enfants redemandent immédiatement ce qu’ils viennent d’entendre si cela leur a plu.

6. Aïe, l’impatience gagne du terrain…

À ce moment-là du trajet (surtout s’il reste encore une heure de route), vous pouvez lâcher votre joker : l’aliment magique calorique. Il prend diverses formes : bonbon, gâteau bien sucré…Bref, une petite douceur adaptée à l’âge de l’enfant, évidemment.

7. Refaites une pause !

Il y en a besoin ! D’abord pour bien nettoyer les petits visages collants ou moustachus mais aussi pour se dégourdir les jambes !

8. Les jeux avec les voitures qui défilent

Plutôt pour votre aîné. Amusez-vous à compter les voitures qui croisent votre chemin ; votre grand choisit une couleur d’autos, vous, une autre et c’est à celui qui en dénombre le plus dans sa couleur qui gagne…

9. Les mimes

Pour faire rire vos deux p’tits loups ! Réveillez l’imitatrice qui est en vous. Faites des bruits suspects, fous rires garantis (du coin-coin du canard à la voiture qui pétarade…)

10. Vous y êtes !

Ca y est, enfin arrivés ! Papa, maman et les enfants ont dompté la terrible épreuve de la route. Profitez-en pour faire un gros câlin à vos petits loups, voire les féliciter d’avoir été si sages.

Auteur : Anne-Lise Pernotte

Anne-Lise Pernotte est rédactrice en chef de cotebebe.fr et free-lance dans le digital. Passionnée par le web, l'écriture et l'univers de la petite enfance, elle souhaite apporter un accompagnement bienveillant et éclairé aux futurs et jeunes parents. Elle est aussi l'auteure du premier livre feelgood dédié à la parentalité tardive "avoir un enfant à 40 ans (ou presque)"

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest