Les grandes étapes de la diversification alimentaire

Il a été montré que les principales inquiétudes des parents concernent le sommeil et l’alimentation de leurs  enfants. En tant que jeune maman allaitante, je le confirme !

Je me suis posée énormément de questions en début d’allaitement : mon bébé tétait-il assez ? Ou trop ? Mon lait était-il assez riche ?

Nous sommes maintenant à l’heure de la diversification, et j’ai nettement moins d’angoisses car j’ai un Girafon qui mange, grandit et grossit bien.

Je vais vous donner quelques conseils et repères pour nourrir nos bébés en toute sérénité !

Tout d’abord, jusqu’à 6 mois, l’alimentation est exclusivement lactée : lait maternel ou lait infantile. L’OMS recommande de commencer la diversification à 6 mois, mais jamais avant 4 mois. On entend 4 mois révolus, c’est-à-dire au début du 5e mois.

De 4 à 6 mois

Il a été montré que les principales inquiétudes des parents concernent le sommeil et l’alimentation de leurs  enfants. En tant que jeune maman allaitante, je le confirme !

Je me suis posée énormément de questions en début d’allaitement : mon bébé tétait-il assez ? Ou trop ? Mon lait était-il assez riche ?

Nous sommes maintenant à l’heure de la diversification, et j’ai nettement moins d’angoisses car j’ai un Girafon qui mange, grandit et grossit bien.

Je vais vous donner quelques conseils et repères pour nourrir nos bébés en toute sérénité !

Jusqu’à six mois

l’alimentation est exclusivement lactée : lait maternel ou lait infantile. L’OMS recommande de commencer la diversification à 6 mois, mais jamais avant 4 mois. On entend 4 mois révolus, c’est-à-dire au début du 5ème

De 4 à 6 mois

  • On peut commencer à introduire progressivement de nouveaux aliments. Il est conseillé de débuter par les légumes pour éviter que bébé ne s’habitue au goût sucré des fruits.
  • Il faut s’attacher à ne donner qu’un légume à la fois, pendant plusieurs jours d’affilée afin de dépister une éventuelle allergie, et pour que votre bébé se fasse au goût. Préférez les légumes aux saveurs douces : carottes, courgettes, panais, haricots verts par exemple, et si vous le pouvez choisissez-les d’origine biologique car nos petits sont plus sensibles que nous aux pesticides.
  • Vous pouvez également opter pour des petits pots industriels dont les taux en produits chimiques sont très contrôlés. De plus, on trouve désormais des pots plus petits pour les premières cuillères, ce qui évite le gaspillage!
  • Après une quinzaine de jours, vous pourrez introduire les premières compotes au goûter par exemple. En général les bébés adorent ça!… ah le pouvoir du sucre!
    Au début de la diversification, les quantités sont minimes et ces petites purées ne constituent pas encore un complément de repas, l’aliment principal reste encore le lait maternel ou infantile !
  • Si votre enfant refuse la cuillère, vous pouvez lui mettre quelques cuillères de purée dans son biberon, ou alors lui proposer un peu de compote. En revanche, s’il refuse catégoriquement, n’insistez pas, laissez passer quelques jours et essayez de nouveau.
  • Il est également possible d’ajouter des céréales infantiles SANS GLUTEN dans le biberon du matin, en respectant bien les doses indiquées sur l’emballage.

MAIS attention, si votre enfant a des prédispositions aux allergies, il est recommandé d’attendre ses 6 mois avant de commencer la diversification.

Petit Girafon a eu le plaisir de découvrir de nouvelles saveurs autour de ses 4 mois et demi. Il était prêt, il ouvrait la bouche dès qu’une cuillère le survolait ! On a commencé par la carotte. Le premier jour, il n’en a mangé qu’une cuillère, le jour suivant trois cuillères… au bout d’une semaine il dévorait entre 50g et 80g de purée!

  • Lorsque vous commencerez à diversifier votre bébé, soyez attentif à ses selles. En cas de diarrhée, consultez votre pédiatre et hydratez bien votre enfant.
  • Enfin, ne vous focalisez surtout pas sur les quantités que mangera votre petit, cela varie d’un enfant à l’autre, d’un jour à l’autre ! Un bébé régule de lui-même son appétit, pas la peine de le forcer.

De 6 à 8 mois

  • Vous pouvez ne commencer à diversifier l’alimentation de votre enfant qu’à partir de ce moment là. Ne brûlez alors, aucune des étapes précédentes… introduisez les légumes un à un avant de proposer des mélanges et d’ajouter des protéines.
  • Si vous avez, comme mois commencé plus tôt, vous pourrez introduire la viande et le poisson à raison de 10g par jour (1 cuillère à café).
  • Vous pourrez aussi lui proposer des laitages comme des petits-suisses ou du fromage blanc, du fromage dès 7 mois. Il existe des desserts lactés spéciaux bébé, cependant il sont très sucrés et relativement onéreux.
  • Les féculents et le gluten feront aussi leur arrivée !
  • Désormais, le lait infantile ou maternel ne suffit plus à couvrir tous les besoins de bébé, les repas deviennent donc complémentaires de cette alimentation lactée, qui reste cependant primordiale !
  • Votre enfant doit consommer encore environ 600ml de lait

A partir de 8 mois

  • Votre enfant va manger de plus en plus de choses différentes, vous pourrez lui proposer des textures moulinées et des fruits écrasés. Petit à petit, vous pourrez lui donner des morceaux tendres. Il ne mettra pas longtemps à manger « comme vous », et à faire 3 repas (midi, goûter et soir) complets par jour.
  • En revanche, gardez à l’esprit que s’il ne mange pas tout, ce n’est pas grave, il mangera mieux au repas suivant. Ne le brusquez pas.

On finit avec quelques conseils et astuces

  • Préparez vos petites purées vous-même, sans ajout de sel, un seul légume à la fois et congelez-les dans des moules à muffins en silicone. Vous n’aurez plus qu’à décongeler ce que vous voulez, et vous pourrez ensuite varier les mélanges : panais + haricots verts ou encore carotte + courge butternut!…

C’est rapide et économique, et vous n’avez pas forcément besoin d’un robot spécial! Un mixer est bien suffisant.

  • Si votre enfant est un peu constipé, pas de panique, c’est normal car son système digestif s’adapte. Donnez-lui de la compote pomme/pruneaux ! Mais ne vous inquiétez pas, votre bébé ne fera peut-être pas de selles pendant 2 jours, en revanche préparez vous à des selles abondantes le 3e jour… préparez le bain!
  • Rendez le moment du repas festif ! Présentez à votre enfant une petite assiette colorée avec une cuillère adaptée. Soyez calme, ça ne fait rien s’il mange peu ou s’il se barbouille de purée !
  • Enfin, faites confiance à votre enfant, il avancera à son propre rythme. Certains enfants adorent les découvrir de nouvelles choses, d’autres y sont plus réticents.

Maud Pineau est assistante maternelle et auteure du blog Les tribulations d’une Maman Mammouth, pro maternage et éducation bienveillante. Découvrez là ici.

Auteur : Maud Pineau

Maud Pineau est assistante maternelle et auteure du blog Les tribulations d'une Maman Mammouth, pro maternage et éducation bienveillante.

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest