Une tétine, oui… mais personnalisée !

« Heu, dîtes-moi, vous pensez que je peux donner la tétine à mon bébé ? » Ai-je demandé, honteuse, du bout des lèvres, limite en regardant mes pieds, à la sage-femme de garde lors de mon séjour à la maternité, alors que mon bébé hurlait depuis 20 bonnes minutes sans raison apparente et en dépit de tous mes efforts pour le calmer…

Je suis certaine que je ne suis pas la seule à m’être posée un milliard de questions avant d’oser dégainer l’accessoire salvateur qui allait offrir un doux repos à mes oreilles meurtries de jeune maman épuisée :-) !

Il faut dire que les avis sur la question sont largement partagés et ce, depuis toujours…

Nous savons tous que les tout-petits ont un réflexe de succion, qui correspond à un besoin physiologique.  Téter leur apporte plaisir et détente grâce à l’endomorphine, l’hormone du bien-être.  Nombreux sont les pédopsychiatres qui déconseillent aux parents de priver bébé de cette source d’apaisement, particulièrement sécurisante.

Plus surprenant mais souvent évoqué par les professionnels de la petite enfance, la tétine diminuerait le risque de mort subite en limitant les reflux et en favorisant la ventilation.  Elle influencerait également la qualité du sommeil chez les nourrissons en les aidant à se rendormir et en facilitant une prise de biberons espacés.

Enfin, il est de notoriété publique que la tututte calme autant les parents que les bébés… et fait baisser en un temps record le taux de stress ambiant généré par les pleurs parfois énigmatiques et souvent soutenues des nourrissons ! Dans certains cas, la qualité de la relation parent-enfant doit même beaucoup à ce petit bout de silicone lors du retour à la maison…

Oui… MAIS cette fameuse tétine, aux allures de baguette magique, n’a pas que des avantages… Selon certains, elle ferait même des ravages sur le plan psychologique : donner le tototte à son enfant équivaudrait à lui proposer la solitude plutôt que le réconfort. Elle maintiendrait les petits dans un statut de bébé, les empêchant un peu de s’exprimer.

Véritable nid à microbes, elle propagerait gaillardement tous les virus au sein des crèches et des maternelles. Honnie des orthodontistes, la tétine serait aussi à l’origine de nombreuses déformations du palais…

Enfin, nous savons bien qu’elle est particulièrement addictive et qu’elle implique un sevrage long et parfois douloureux aux enfants.

Et pourtant, il s’en vend chaque jour des milliers ! Et la tétine fait toujours partie du trousseau de naissance des tout-petits… Elle connaît d’ailleurs une expansion fulgurante et, au final, peu de parents résistent à ses attraits !

Je n’ai d’ailleurs pas fait exception à la règle ! Pour ne rien vous cacher, j’ai même craqué pour une tétine personnalisée en découvrant la boutique Tétine Perso, au détour d’un clic…  Je me suis dit que mon bibou retrouverait toujours sa tototte, et que les échanges de tétines avec les petits copains seraient largement limités, voire inexistants…

L’avantage des modèles proposés par Tétine Perso, c’est qu’en plus d’être sobres et originaux, ils sont physiologiques et proposent une téterelle proche du sein maternel, qui permet de respecter le bon développement de la cavité buccale de l’enfant…   et donc de limiter les séances chez l’orthodontiste :-) !

De façon générale, j’essaie de ne pas abuser de ce petit accessoire, de ne pas l’utiliser systématiquement aux moindres pleurs et je privilégie autant que possible les calins et la proximité pour rassurer mon bout de choux.   Mais je le trouve bien pratique pour le faire patienter quand je prépare le biberon, par exemple !

Auteur : Anne-Lise Pernotte

Anne-Lise Pernotte est rédactrice en chef de cotebebe.fr et free-lance dans le digital. Passionnée par le web, l'écriture et l'univers de la petite enfance, elle souhaite apporter un accompagnement bienveillant et éclairé aux futurs et jeunes parents. Elle est aussi l'auteure du premier livre feelgood dédié à la parentalité tardive "avoir un enfant à 40 ans (ou presque)"

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest