Filles, garçons : et si on cassait les stéréotypes dès le début ?

Les clivages de genre commencent dès la plus tendre enfance. Pourtant, il existe des moyens à mettre en œuvre pour ouvrir le champ à la mixité…Côté bébé puériculture fait le point sur le rapport dirigé par Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits des Femmes.

« L’égalité c’est aussi une plus grande implication des pères »

En quelques mots, la Ministre a tout résumé. P’tit Loup ou p’tite Luciole comprendront mieux cette histoire de mixité sociale, si, dès le départ, ils sont confrontés à la diversité. Le congé parental est, jusqu’à présent, en grande partie pris par les mères. Les pères sont aux abonnés absents, un point que le rapport souligne et préconise de contrecarrer en incitant les hommes à prendre 6 mois de congé parental.

Côté métiers de la petite enfance, même combat ! Ils voient de très nombreuses femmes s’y engouffrer mais très peu d’hommes. Le rapport prévoit une campagne de sensibilisation pour faire évoluer les mentalités.

Les outils pédagogiques d’éducation : à revoir !

Livres et manuels d’apprentissage sont encore trop à l’image du clivage hommes – femmes. Le rapport envisage d’étudier comment remédier au problème.

Terminée l’orientation stéréotypée !

P’tite Luciole fera un baccalauréat littéraire et P’tit Loup un BEP électrotechnique, c’est dit ! Pas forcément ! Et si l’accès aux filières était le même pour tous, avec la même sensibilisation ? Une fille ingénieur et alors ? Un garçon auxiliaire de puériculture, pourquoi pas ?

Les questions liées à la contraception

Le rapport indique qu’il est primordial d’accorder le même accès aux soins et à l’information que l’on soit une fille ou un garçon. L’équilibre doit être rétabli, cette question de santé étant cruciale.

Livres, dessins animés : le clivage continue !

Dans une étude menée par Sylvie Cromer, 60% des personnages d’album illustrés ou de magazines sont masculins. Les rôles principaux sont aussi majoritairement attribués aux garçons et dans  les mangas, les filles sont largement sous-représentées avec seulement 5% d’héroïnes pour ce type de production.

Quant aux jouets…Dans les catalogues, le bleu et le rose se suivent et ne se mélangent pas. Au rayon bricolage, les garçons manient les outils et les filles demeurent aux petits soins pour leurs poupons.

À quand une mixité dans ce genre de support de communication ?

Les clivages de genre commencent dès la plus tendre enfance. Pourtant, il existe des moyens à mettre en œuvre pour ouvrir le champ à la mixité…cotebebe.fr fait le point sur le rapport dirigé par Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits des Femmes.

  • « L’égalité c’est aussi une plus grande implication des pères »

En quelques mots, la Ministre a tout résumé. P’tit Loup ou P’tite Luciole comprendront mieux cette histoire de mixité sociale, si, dès le départ, ils sont confrontés à la diversité. Le congé parental est, jusqu’à présent, en grande partie pris par les mères. Les pères sont aux abonnés absents, un point que le rapport souligne et préconise de contrecarrer en incitant les hommes à prendre 6 mois de congé parental.

Côté métiers de la petite enfance, même combat ! Ils voient de très nombreuses femmes s’y engouffrer mais très peu d’hommes. Le rapport prévoit une campagne de sensibilisation pour faire évoluer les mentalités.

  • Les outils pédagogiques d’éducation : à revoir !

Livres et manuels d’apprentissage sont encore trop à l’image du clivage hommes – femmes. Le rapport envisage d’étudier comment remédier au problème.

  • Terminée l’orientation stéréotypée !

P’tite Luciole fera un baccalauréat littéraire et P’tit Loup un BEP électrotechnique, c’est dit ! Pas forcément ! Et si l’accès aux filières était le même pour tous, avec la même sensibilisation ? Une fille ingénieur et alors ? Un garçon auxiliaire de puériculture, pourquoi pas ?

  • Les questions liées à la contraception

Le rapport indique qu’il est primordial d’accorder le même accès aux soins et à l’information que l’on soit une fille ou un garçon. L’équilibre doit être rétabli, cette question de santé étant cruciale.

  • Livres, dessins animés : le clivage continue !

Dans une étude menée par Sylvie Cromer, 60% des personnages d’album illustrés ou de magazines sont masculins. Les rôles principaux sont aussi majoritairement attribués aux garçons et dans  les mangas, les filles sont largement sous-représentées avec seulement 5% d’héroïnes pour ce type de production.

Quant aux jouets…Dans les catalogues, le bleu et le rose se suivent et ne se mélangent pas. Au rayon bricolage, les garçons manient les outils et les filles demeurent aux petits soins pour leurs poupons.

À quand une mixité dans ce genre de support de communication ?

Auteur : Anne-Lise Pernotte

Anne-Lise Pernotte est rédactrice en chef de cotebebe.fr et free-lance dans le digital. Passionnée par le web, l'écriture et l'univers de la petite enfance, elle souhaite apporter un accompagnement bienveillant et éclairé aux futurs et jeunes parents. Elle est aussi l'auteure du premier livre feelgood dédié à la parentalité tardive "avoir un enfant à 40 ans (ou presque)"

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest