Le congé parental, comment ça marche ?

En quoi consiste exactement le congé parental ?  quelles sont les démarches administratives et les conséquences sur votre activité professionnelle ? Qui peut en bénéficier ?  Voici un petit guide pour  aider les parents à s’ y retrouver…

Le Congé parental d’éducation permet à n’importe quel salarié, en poste depuis au moins un an de suspendre son contrat de travail de la naissance jusqu’aux 3 ans de son enfant, en étant certain de retrouver son emploi initial ou l’équivalent au terme de cette période.

Ce congé n’est pas rémunéré, mais, sous certaines conditions, le salarié peut recevoir une aide de la CAF :
– Soit le complément de libre choix d’activité 
– Soit  le complément optionnel de libre choix d’activité

Le congé parental dure un an minimum et il est renouvelable deux fois jusqu’aux 3 ans de l’enfant.  Tout le monde y a droit et, quelque soit la taille de l’entreprise, l’employeur ne peut pas le refuser…  Il marche aussi en cas d’adoption et peut concerner le papa tout comme la maman.

Pour bénéficier du congé parental, il vous faut informer votre employeur par lettre recommandé avec AR, au moins un mois avant la fin du congé maternité quand il y fait suite et au moins deux mois avant le début du congé parental dans les autres cas.

En cas d’accident grave, de maladie ou de handicap grave de l’enfant, le congé parental peut être prolongé une année supplémentaire (jusqu’au 4ème anniversaire de l’enfant).

Vous n’avez pas le droit d’exercer d’activité professionnelle lors de ce congé parental, à l’exception de celle d’assistante maternelle.

Le salarié peut démissionner au cours de son congé parental, en respectant son préavis de démission.  Il peut également être licencié par son employeur (pour un motif étranger à son congé parental : motif économique ou faute grave par exemple…).

Auteur : Anne-Lise Pernotte

Anne-Lise Pernotte est rédactrice en chef de cotebebe.fr et free-lance dans le digital. Passionnée par le web, l'écriture et l'univers de la petite enfance, elle souhaite apporter un accompagnement bienveillant et éclairé aux futurs et jeunes parents. Elle est aussi l'auteure du premier livre feelgood dédié à la parentalité tardive "avoir un enfant à 40 ans (ou presque)"

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest