Le coaching parental, une solution pour les parents ?

Élever un enfant est peut-être le plus beau métier du monde, selon certains, il n’en est pas moins le plus délicat et le complexe…  Des difficultés surviennent à chaque étape du développement de l’enfant et un accompagnement ponctuel est parfois nécessaire…  C ‘est ce que proposent les nombreuses agences de coaching parental, qui fleurissent un peu partout depuis quelques années…  Alors, que pensez de ce nouveau service ? Les parents peuvent-ils s’y fier ?

Avant de faire appel à un coach parental, posez vous les bonnes questions et essayez d’évaluer l’ampleur de la crise que vous traversez…  Après tout, être parent, c’est aussi être spontané, faire des erreurs et essayer de trouver les solutions soi-même… On peut se demander  si on a vraiment besoin d’une formation pour être un bon parent !

Si vous êtes en crise et que vous rencontrez des difficultés relationnelles profondes avec vos enfants (éloignement, conflits etc…), que vous perdez votre confiance en vous en tant que parents, ou que ne parvenez pas à régler les problèmes scolaires de votre enfant etc…, un coach parental peut vous aider à écouter votre enfant et à mieux à communiquer avec lui.   Il apportera également des solutions concrètes à un quotidien compliqué (séparation, déménagement etc…) et peut avoir un rôle de thérapeute auprès d’un parent déprimé et stressé, ce qui aura un impact conséquent sur l’équilibre familial…

Le coaching parental se fait sous la forme de stage personnalisé qui coûte dans les 400 euros.  Le coût du rendez-vous s’élève à 50 euros en moyenne. Et les tarifs varient bien sûr d’un prestataire à l’autre…  Avant de vous décider pour tel ou tel coach, prenez rendez-vous, voyez plusieurs personnes si nécessaire…  Il est essentiel que le feeling passe entre vous et votre coach parental et que vous soyez d’accord avec sa façon de mener les séances. .

Auteur : Anne-Lise Pernotte

Anne-Lise Pernotte est rédactrice en chef de cotebebe.fr et free-lance dans le digital. Passionnée par le web, l'écriture et l'univers de la petite enfance, elle souhaite apporter un accompagnement bienveillant et éclairé aux futurs et jeunes parents. Elle est aussi l'auteure du premier livre feelgood dédié à la parentalité tardive "avoir un enfant à 40 ans (ou presque)"

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest