Découvrez les bienfaits de la sophrologie sur la future maman et le bébé….

On entend parler de sophrologie depuis plusieurs années mais il n’est pas évident de se rendre compte de tous les bienfaits de cette thérapie… Côté Bébé s’est adressé directement à une sophrologue avertie, Marlène Calviac, qui a accepté de répondre à quelques questions… Découvrez les bienfaits de cette méthode sur la future maman et le bébé

1) Depuis combien d’année pratiquez-vous la sophrologie?  Pouvez-vous nous présenter cette thérapie (origine, bienfait etc…) ?

Je suis sophrologue depuis cinq ans. J’ai découvert cette technique moi-même. Je pratiquais la compétition de tennis et de nombreuses difficultés interrompaient le cours de mes pensées positives, ma concentration était altérée. On m’a conseillée d’aller voir une sophrologue, et pendant un an , elle m’a aidée à retrouver calme, sérénité et surtout plaisir sur un cours de tennis. La compétition est alors apparue moins comme une contrainte, et une réelle motivation positive a pu être engagée .

 

Suite à cette découverte, j’ai décidé de me former  en suivant une formation pendant deux ans au sein de l’école de sophrologie (E.S.S.A). J’ai obtenu un master de sophrologie appliquée. En parallèle , je travaillais dans un hôpital , au sein du Service Psychiatrie adulte. J’ai alors monté un projet de consultations de sophrologie pour le centre médico-psychologique (C.M.P ) et un projet de groupe de relaxation dynamique pour des patients qui venaient au centre d’accueil thérapeutique  via leur psychiatre réfèrent. Utiliser la sophrologie comme médiation auprès de patients en souffrance favorise l’instauration d’une alliance thérapeutique.

En effet, la sophrologie permet de développer des capacités personnelles et nous aide à acquérir et à maintenir une certaine autonomie et confiance en soi.

L’ORIGINE :

La sophrologie est une méthode plurifactorielle, une «  thérapie du bien être », qui permet d’obtenir des bénéfices sur la santé.

Créée en 1960, par un neuro-psychiatre, elle est la synthèse de techniques orientales de méditation, de yoga et de relaxation occidentale.

Il s’agit de se retrouver dans un état de conscience modifié, dans lequel nous sommes parfaitement détendus et relâchés et tout a fait conscient de nos pensées. L’ensemble des protocoles élaborés avec la personne, dans le premier temps d’échange, développe la conscience du lien corps/esprit. La perception des sensations corporelles agréables peut se répercuter sur le mental.

 

LES BIENFAITS : la sophrologie peut-être indiquée dans différents domaines :

=) toutes manifestations anxio-dépressives : gestion du stress et des angoisses.

=) les états de stress post-traumatique, qui se manifeste par des troubles de la concentration, des troubles du sommeil, une perte de l’estime de soi.

=) Préparation d’un événement à venir : accouchement, compétition sportive, examen….

=) Travail sur le schéma corporel

=) Au niveau scolaire : travail avec les enfants sur la concentration, la créativité, la mémoire…

=) Souffrances psychiques à expressions somatiques, telles que des douleurs persistantes

 

La sophrologie étudie les valeurs de l’être et donne des repères. C’est une méthodologie, aucune idéologie ni religion n’y sont rattachées.

Elle ne se substitue pas à une prise en charge médicale.

2) Que peut apporter la sophrologie à une femme enceinte ?  Est-elle bénéfique dans le cadre d’une préparation à l’accouchement par exemple ?

Le corps d’une femme enceinte subit des modifications tant morphologiques que physiologiques et aussi psychologiques. Avec la sophrologie nous pouvons accompagner la personne à ressentir son corps, ses transformations, permettre un état de détente musculaire afin de prendre conscience des différentes modifications. Elle permet de vivre positivement sa grossesse, de visualiser de manière sereine l’accouchement à venir et l’heureux événement.

Les exercices se réaliseront dans un niveau de conscience favorisant le lâcher-prise, le plus souvent en position assise ( selon la personne ), et ne présentant aucune contre-indication.

Au son de la voix du sophrologue qui accompagne l’état de relâchement, la personne assise confortablement va fermer les yeux. A l’aide de la respiration abdominale, la future maman apprend à se relaxer, elle permet de réguler les contractions utérines en inspirant et expirant, et de soulager certaine douleur.

 

La maman prend du temps pour elle, pour détendre son corps et ressentir son bébé ; elle pourra pratiquer ces exercices a n’importe quel moment de la journée. Prendre connaissance et se «  familiariser » avec les techniques de visualisation mentales, permet d’anticiper et de suivre les différentes étapes qui surviennent jusqu’à l’accouchement.

3) Peut-on pratiquer la sophrologie sur un bébé ou un très jeune enfant et dans quelle circonstance ?

J’ai été amenée à suivre  une maman et son bébé, suite à une décompensation de la maman ( dépression du post-partum ) . Le lien de la dyade était altéré, la maman était dans une auto-dépréciation importante. Cela se manifestait, pour la maman par des angoisses massives, avec pleurs, irritabilité et pour le bébé par une agitation motrice avec des pleurs. La maman a accepté d’emblée l’aide d’un suivi médical et des séances de sophrologie se sont organisées en parallèle à sa prise en charge psychothérapeutique.

Elle est venue régulièrement  aux séances.  Nous avions décidé ensemble  qu’elle viendrait une fois avec son bébé et une fois seule.

Lorsque son bébé était présent , en position assise , elle le plaçait sur son ventre. Dés les premières séances, Julien s’est détendu, son petit corps lové dans celui de sa mère en témoignait (poings dépliés, visage détendu, arrêt des pleurs progressif au fil de la séance)

On assistait alors à la détente mère/enfant dans le calme et la confiance, l’un vis à vis de l’autre… Ils sont venus pendant un an, le résultat était chaque fois plus satisfaisant, la maman pratiquant très souvent les séances chez elle, toujours avec son bébé.

La pratique de la sophrologie dans l’inter-action mère/enfant est un outil vraiment intéressant.

N’hésitez pas à contacter Marlène Calviac

Marlène Calviac , sophrologue / relaxologue ( 06 38 94 41 15 )

Cabinet de sophrologie 1 bd Jean-Jaurés ; 77170 Brie Comte Robert 

[email protected]

Auteur : Anne-Lise Pernotte

Anne-Lise Pernotte est rédactrice en chef de cotebebe.fr et free-lance dans le digital. Passionnée par le web, l'écriture et l'univers de la petite enfance, elle souhaite apporter un accompagnement bienveillant et éclairé aux futurs et jeunes parents. Elle est aussi l'auteure du premier livre feelgood dédié à la parentalité tardive "avoir un enfant à 40 ans (ou presque)"

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest