Future maman : neuf mois de bonheur ?

La grossesse… Les premiers signes commencent avant même l’apparition du « + » sur le  test.

C’est rendez-vous dans les toilettes, alternant entre crises de joie et crises de… (votre rédactrice chez Côté Bébé préfère ne pas terminer cette phrase au risque de vous perdre, future maman).

Le test de grossesse confirmant la présence du locataire, la scène suivant l’annonce au papa est joyeuse, incluant sauts dans tous les sens et embrassades. Profitez-en, le plus dur reste à venir.

Premier mois : nausées, envie de dormir.

Deuxième mois : on ne change pas une équipe qui gagne.

Troisième mois : Même topo, mais au moins, vous voyez votre bébé pour la première fois. Vous versez votre petite larme. Séquence émotion. Juste avant de rejoindre votre endroit du moment : les toilettes.

Quatrième mois (appelé mois du bonheur) : la fatigue se tasse, les nausées aussi. Votre ventre commence à se voir mais vous n’avez pas trop de problèmes physiques. Vous rayonnez !

Cinquième mois : la vie est toujours belle question grossesse. En plus, vous allez revoir votre bébé qui aura bien poussé. Sa tête est bien visible, tous ses membres aussi. Alors, fille ou garçon ?

Sixième mois : « aïe ». C’est votre mot d’ordre. Le dos, l’aine : ça tire, ça fait mal. Option vergetures au programme (ou pas). La respiration est plus compliquée, les efforts plus intenses. Vous avez pris un abonnement chez votre ami l’ostéopathe, le seul à pouvoir s’approcher de votre colonne vertébrale et à lui faire du bien.

Septième mois : Dernière rencontre avec votre bébé avant le jour J. L’échographie révèle une croissance satisfaisante, un petit cœur bien actif et de longues jambes de sportif. Votre petit garçon sera votre coach quand vous devrez vous remettre à courir pour perdre les kilos qu’il vous a gentiment fait prendre.

Huitième mois : l’image que vous renvoie votre miroir est celle d’une baleine échouée sur le canapé de l’angoisse. Petite crise de remise en question avec le futur papa : « et si on était nuls comme parents ? », « et si l’accouchement se passait mal ? ».

Ce à quoi le neuvième mois répond : c’est le jour J. Votre petit garçon a décidé d’aller visiter l’appartement de la vie. Il a un peu dévasté le studio que vous lui aviez prêté, déchirant au passage les murs internes fragiles. Il a moins crié que vous. Mais au final, l’épreuve de force passée, vous avez tout oublié : les nausées, les insomnies, la douleur…

Vous êtes maman : bienvenue dans le monde de la couche culotte & co !

Auteur : Alexandra Le Dauphin

Alexandra Le Dauphin est rédactrice web chez Drôle de Plume et auteure de 5 ouvrages "Célibataire, faut pas t'en faire", "Au boulot Chômette "et "Matéli fait son tri", "Les lunettes de Mattéo" et "Toi, mon bébé prématuré".

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest