P’tit loup est arrivé en avance…

Il devait naître en Mai mais c’est le mois de Mars qui l’a accueilli. Le choc de cette naissance prématurée passé, il va falloir gérer…Voici quelques conseils pour ne pas paniquer au moindre problème.

1. Reposez-vous !

Il devait naître en Mai mais c’est le mois de Mars qui l’a accueilli. Le choc de cette naissance prématurée passé, il va falloir gérer…Voici quelques conseils pour ne pas paniquer au moindre problème.

1. Reposez-vous !

La sortie de l’hôpital de P ‘tit Loup est enfin annoncée. Il pèse entre 1kg800 et 2 kilos, sait réguler sa température et respire sans aucune aide depuis des semaines. Les médecins sont confiants mais vous stressez. C’est normal.

Vous avez passé du temps à regarder ce scope qui enregistrait le moindre battement de cœur de P’tit Loup. Vous êtes fatiguée…si exténuée. À la maison, vous n’aurez plus les machines, mais un bébé plein de vie. Aussi, pour gérer sans vous énerver, pensez à vous reposer avant l’arrivée de P’tit Loup !

2. Choisissez un pédiatre apte à suivre un grand prématuré

Cela vous rassurera, sachant que vous ne pourrez pas appeler les pédiatres de l’hôpital qui ont suivi P’tit Loup tous les jours. Ils pourront ponctuellement vous aider mais vous devrez vous orienter vers un pédiatre extérieur.

3. Ne surprotégez pas P’tit Loup !

Après ce qu’il a vécu, il est normal que vous ayez peur au moindre éternuement. Vous pouvez mettre un flacon de gel antibactérien à l’entrée pour vos visiteurs, surtout en période hivernale et tant que P’tit Loup n’a que quelques mois.

Mais ne le gardez pas au chaud tous les jours, il ne construira pas son immunité correctement. Par contre, il reste fragile au niveau pulmonaire ; il convient d’éviter qu’il soit en contact avec des personnes enrhumées les premiers temps.

4. En mode de garde individuel !

Si possible, pas de crèche pour P’tit Loup. Les endroits contaminés par les microbes sont fortement déconseillés, car le système de défense de votre grand prématuré est encore bien affaibli. Évitez les premiers mois les transports en commun et supermarchés pour les mêmes raisons.

5. La question du lait maternel

Il est le plus apte à protéger un grand prématuré car il contient vos anticorps qui aideront à la lutte contre les maladies infectieuses. Si P’tit Loup a une toute petite bouche et que même avec les téterelles, il vous est compliqué de l’allaiter, vous pouvez tirer votre lait.

Si vos réserves étaient colossales, pensez aux  prématurés restés à l’hôpital et n’hésitez pas à donner votre lait au lactarium. Il contribue grandement à aider les autres p’tits loups nés en avance.

Auteur : Anne-Lise Pernotte

Anne-Lise Pernotte est rédactrice en chef de cotebebe.fr et free-lance dans le digital. Passionnée par le web, l'écriture et l'univers de la petite enfance, elle souhaite apporter un accompagnement bienveillant et éclairé aux futurs et jeunes parents. Elle est aussi l'auteure du premier livre feelgood dédié à la parentalité tardive "avoir un enfant à 40 ans (ou presque)"

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest