Perturbateurs endocriniens : préservez vos bouts de choux !

Peut-être pensez-vous qu’il faut être chimiste pour parvenir à déchiffrer les étiquettes des cosmétiques pour P’tit Loup ?

Pas forcément. Disons que certains points doivent attirer votre attention…Avant d’acheter un shampooing pour bébé, voici quelques éléments-clés à bien regarder pour limiter l’impact des perturbateurs endocriniens sur votre bout de choux!

Les composants à éviter à tout pri

1. Le phénoxyéthanol

C’est un grand NON. Pourtant, on le retrouve dans la majorité des cosmétiques pour enfants non bio. C’est un conservateur utilisé dans les crèmes solaires, les lingettes, les nettoyants pour le corps ou le visage…

On pense qu’il présente des effets toxiques au regard de la reproduction. Il entre ainsi dans la catégorie des perturbateurs endocriniens. En effet, il possède la capacité de dérégler les messages hormonaux. Le problème, c’est que P’tit Loup dispose d’un système hormonal encore immature, qui ne doit pas être compromis par un perturbateur.

Il reste dans le collimateur de l’ANSM (agence nationale pour la sécurité du médicament) qui a, depuis 5 ans, recommandé de bannir cette substance dans la composition des produits conçus pour nettoyer les fesses des nourrissons.

2. Le MIT

« Methylisothiazolinone » de son vrai nom ; ce conservateur de substitution aux parabens s’avère très allergisant. Des lingettes contenant ce composant ont causé des épisodes eczémateux  du siège et du visage de jeunes enfants

3. Les parabens

Victimes d’une médiatisation importante depuis plusieurs années, ils ont disparu peu à peu des produits destinés à l’usage des tout petits. Butylparaben et propylparaben sont interdits dans les cosmétiques sans rinçage prévus pour nettoyer les fesses de bébé et ce, depuis 2014. Restez tout de même vigilant et traquez la moindre mention de paraben sur les étiquettes des produits de soin.

Des substances présentant des risques

Moins connues que la famille des parabens, évitez tout de même dans la mesure du possible des cosmétiques indiquant la présence :

-> d’acide éthylène diamine tétra-acétique (EDTA) ; c’est un agent capable de masquer la toxicité de certains composés. Pouvant fixer les métaux lourds comme le mercure ou le plomb, il doit être banni des composants de cosmétiques pour bébé. Malheureusement, on le retrouve chez certains…

-> de SLS (sodium lauryl sulfate) ou ALS (ammonium lauryl sulfate) ; ce sont des émulsifiants relativement allergisants et irritants.

-> de mineral oil ou parrafinum ; il s’agit d’huiles minérales bien souvent présentes dans les cosmétiques pour bébés. Leur mauvaise qualité entraîne la présence d’impuretés comme des hydrocarbures à des seuils bien supérieurs à ceux autorisés. On pense que cela peut interférer avec les hormones et les perturber.

Mais alors quoi acheter ?

En parcourant cette liste, vous vous dites que cela va être compliqué de trouver des cosmétiques pour P’tit Loup sans perturbateur endocrinien. Rassurez-vous : il en existe !

Voici une liste non exhaustive de cosmétiques dépourvus de ces ingrédients chimiques si nocifs…

LAVERA gel douche et shampooing bébé neutral – 200 ml – 5,40 € chez Bébé au Naturel

NATY Lingettes Eco Sans Parfum – Paquet de 56 – 4.45 € chez Bébé au Naturel

– Baume Premières dents calmant Acorelle – 30 ml – 6.70 € chez Brindilles

– Liniment oléo-calcaire Alphanova pour les soins du siège – 500 ml – 9.50 € chez Greenweez

Weleda Crème protectrice Visage bébé Calendula 5 0ml – 7.55 € chez Mondebio

Voilà déjà quelques produits qui ne présentent aucun risque pour la santé de P’tit Loup. Ils ne contiennent ni perturbateurs endocriniens, ni substances controversées !

 

Auteur : Alexandra Le Dauphin

Alexandra Le Dauphin est rédactrice web chez Drôle de Plume et auteure de 3 ouvrages “Célibataire, faut pas t’en faire”, “Au boulot Chômette “et “Matéli fait son tri”.

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !