“Le pacte des (futurs) parents” pour anticiper sa vie de parents

Et si on se mettait d’accord sur quelques règles avant de se lancer dans l’aventure de la parentalité ?

C’est la question que se sont posés Sylvain Tillon et Clarence Thiery, jeune couple d’entrepreneurs dynamiques et désireux d’aborder leur vie de parents en toute sérénité.

Auteurs de l’ouvrage « Le pacte des (futurs) parents », sorti récemment aux éditions Eyrolles, ils ont accepté de répondre à nos questions.

Comment vous est venue l’idée de l’écriture de l’ouvrage de « Le pacte des (futurs) parents » ? Quel en était le contexte ? 

Sylvain : Je ne voulais pas d’enfant, vraiment pas ! Ça me faisait très peur…

Clarence : Et le seul moyen de rassurer Sylvain a été d’anticiper les changements liés à l’arrivée d’un bébé. Il a commencé à noter ses peurs et j’ai essayé de répondre à chacune de ses peurs avec ce sur quoi j’étais prête à m’engager. Et j’ai complété avec mes attentes aussi !

Sylvain : En parallèle, nous avons rencontré de nombreux parents et nous leur avons demandé les sujets sur lesquels ils s’étaient disputés. Pour essayer de les traiter avant même que la dispute arrive…

Passer un pacte avant de faire un bébé, cela peut sembler un peu artificiel et manquer de spontanéité. Quel est, selon vous, l’intérêt de se mettre d’accord sur certains points avant l’arrivée de l’enfant ? 

Sylvain : Oui, ce sont souvent les reproches qu’on nous faits. Mais le pacte n’est qu’une excuse pour discuter de plein de sujets potentiellement tabous : vacances, garde, allaitement, sexe… Afin de se fixer une ligne de conduite !

Clarence : Dans l’environnement dans lequel nous évoluons, la spontanéité doit vite laisser place à un peu d’organisation. Si on veut pouvoir avoir une vie professionnelle, du temps pour son amoureux, sa famille et ses amis, il faut rationaliser un peu les choses ! Et même si je suis loin d’être la reine de l’anticipation, je me suis imposée quelques règles pour éviter que ma vie devienne un enfer : babysitting, grands-parents, soirées au restaurant…

Sylvain : Mieux vaut se disputer avant de faire un enfant !

Quelles sont les grandes questions à se poser ? Les grands points à discuter ensemble ? 

Clarence : Ils sont nombreux et propres à chacun. Il faut savoir qu’on a tous eu des éducations très différentes. Et ce qui est évident pour l’un peut ne pas l’être pour l’autre ! Les premières questions à se poser concernent, selon moi, les sujets qui sont déjà un peu “tendus” dans le couple et qui risquent de prendre de l’ampleur avec l’arrivée d’un enfant. Si on se dispute déjà sur les tâches ménagères, autant dire que ça ne va pas s’arranger…

Sylvain : Un des sujets qui ressort beaucoup est l’oubli du “couple” : pas de temps réservé, pas de moment à 2, pas de relations intimes… Et tous les parents nous ont recommandé de parler concrètement de ces sujets pour pérenniser notre couple.

Quand on devient parent, les choses ne se passent pas toujours comme on l’avait prévu, on peut soi-même changer en profondeur et ne plus être en accord avec ce le parent que l’on pensait être… Que fait-on du pacte passé en amont dans ces cas-là ?  

Sylvain : Voir ma compagne changer en profondeur était ma principale peur. Mais je crois que ce changement ne se fait pas en un jour et que si on écrit une “route commune”, il sera plus facile de ne pas changer tout seul… Mais de changer à 2 !

Clarence : Le pacte n’est pas figé, c’est juste un guide de discussion. Il y a de nombreuses règles qu’on n’a pas suivies. Mais cela nous oblige à discuter : quand on veut changer une règle ou que l’on se rend compte qu’elle est absurde ou inadaptée, on en parle et on en fixe une nouvelle !

Dans votre ouvrage, vous expliquez qu’il est aussi intéressant de se mettre d’accord sur la façon de faire en cas de divorce. Cela semble très prématuré pour un jeune couple, qui n’a pas encore fait l’expérience de la parentalité…  Pourquoi est-il indispensable d’aborder malgré tout ce sujet en amont ? 

Clarence : Le “pacte” n’a pas de valeur juridique. Néanmoins, il est plus facile de se mettre d’accord sur les grands principes d’une potentielle séparation tant que tout va bien. On peut aussi découvrir certaines facettes de la personnalité de l’autre quand on évoque ce type sujet…

Sylvain : D’ailleurs, quand on a écrit notre pacte, j’avais été un peu bête. J’avais dit que je laissais la garde de notre fille à Clarence. Mais dans notre prochaine mise à jour de pacte, on va changer ça : ce serait trop dur de ne plus la voir !

L’avis de la rédaction

“Le pacte des (futurs) parents” est un ouvrage original, qui peut surprendre de prime abord, mais qui se révèle particulièrement utile ! En effet, la vie de parents étant de plus en plus complexe, pourquoi ne pas aborder certains sujets avant qu’ils ne posent problème ? Sylvain et Clarence partagent généreusement leur expérience et celle d’autres parents, sans porter de jugement sur les choix des uns ou des autres. Le livre est agrémenté d’astuces et de précieux conseils pour s’organiser en amont de l’arrivée de bébé (garde d’enfant, vaccination, choix du prénom…).
A l’heure où le baby clash fait de plus en plus de ravages (20 à 25 % des couples se séparent dans les premiers mois après la naissance de bébé), “Le pacte des (futurs) parents” est parfait pour limiter la casse !

“Le Pacte des (futurs) parents” (ed Eyrolles), 14,90 euros

Auteur : Anne-Lise Pernotte

Anne-Lise Pernotte est rédactrice en chef de cotebebe.fr et free-lance dans le digital. Passionnée par le web, l'écriture et l'univers de la petite enfance, elle souhaite apporter un accompagnement bienveillant et éclairé aux futurs et jeunes parents. Elle est aussi l'auteure du premier livre feelgood dédié à la parentalité tardive "avoir un enfant à 40 ans (ou presque)"

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest