La couvade : les papas vivent aussi leur grossesse !

Phénomène méconnu, la couvade est pourtant une réalité ! Mais de quoi s’agit-il exactement ? Ce phénomène désigne les troubles psychiques et les manifestations psychosomatiques qui se produisent parfois chez le futur papa au cours de la grossesse de sa femme.  Ces troubles englobent tous les petits maux que connaît une femme enceinte au cours des 9 mois  (problème digestifs, insomnie, fringales, nausée, prise de poids etc…). Chez certains hommes, le phénomène atteint une telle intensité que l’on note même une baisse du taux de testostérone (l’hormone mâle…) et une augmentation du taux de prolactine (hormone de la lactation).

La couvade aurait pour origine une trop forte implication du papa dans la grossesse de sa compagne, qui le conduirait à se croire à la place de sa femme ! Parce que l’homme ne peut pas donner la vie, il se sentirait mis à l’écart et compenserait ainsi une sensation de vide et d’inutilité…C’est également une façon d’exprimer ses angoisses de futur père sur sa capacité à devenir père, l’état de santé de sa femme et de son enfant, la rivalité potentiel qu’il peut avoir avec le bébé etc…

Peu de chiffres existent sur ce phénomène encore tabou, mais une chose est certaine; il est de plus en plus fréquent. Un père sur 5 an serait victime ! La couvade se déclare généralement à la fin du 3ème mois et prospère tout au long de la grossesse. Dans la majorité des cas, les symptômes disparaissent après l’accouchement… Mais certains papas vivent aussi… un baby blues !!

Pas de remède miracle pour cette étrange “maladie”… Le mieux reste d’en parler ! Il existe d’ailleurs des groupes de parole entre pères, organisés au sein des maternités, qui leur permet d’échanger autour de cette “grossesse nerveuse”.

Consultez tous les articles des partenaires de Côté Bébé sur la grossesse.

Auteur : Anne-Lise Pernotte

Anne-Lise Pernotte est rédactrice en chef de cotebebe.fr et free-lance dans le digital. Passionnée par le web, l'écriture et l'univers de la petite enfance, elle souhaite apporter un accompagnement bienveillant et éclairé aux futurs et jeunes parents. Elle est aussi l'auteure du premier livre feelgood dédié à la parentalité tardive "avoir un enfant à 40 ans (ou presque)"

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest