Papa poule ou les joies de la couvade !

Maman Poule et Papa Poule surveillent P’tit Poussin avec amour. Mais avant qu’il ne vienne au monde, saviez-vous que Papa avait déjà commencé à couver en même temps que Maman ? Oui, la couvade n’est pas un mythe, c’est une réalité nourrie à coups de barres chocolatées et d’insomnies. Tout un programme.

C’est quoi cette histoire ?

La couvade ou grossesse nerveuse englobe de nombreux symptômes ressentis par le futur papa, comme si c’était lui qui portait le bébé. Avec 20%  de papas poules, le phénomène est loin d’être marginal, assez prononcé en tout cas pour que nous nous arrêtions dessus.

Les symptômes liés à la couvade surviennent en général à la fin du premier trimestre de grossesse et s’accentuent jusqu’à connaître un pic en fin de grossesse. Un fois P’tit Poussin né, tout disparaît, comme par magie (à part le poids pris pendant les longues nuits à grignoter).

La grossesse nerveuse de Monsieur comprendra de nombreuses joyeusetés, se faisant l’écho de celles vécues par Madame parmi lesquelles on retrouve des variations d’humeur, des nausées, des fringales à 3 heures du matin, des maux de tête et les fameuses insomnies.

Pourquoi les hommes subissent ce phénomène ?

Les hommes ont un grand rôle à jouer dans la conception d’un enfant mais ils ne ressentent pas physiquement les effets de la grossesse. Et cela leur manque. Prendre du poids est un moyen de montrer qu’ils deviennent pères.

La couvade est une façon d’afficher son soutien à sa femme et de lui prouver que l’on s’inquiète, se soucie et s’implique dans cette aventure.

Que fait-on docteur ?

  • C’est simple, la même chose que pour Madame : le futur papa doit être encouragé dans son parcours alimentaire et opter pour une hygiène de vie saine ce qui inclut de manger 5 fruits et légumes par jour et surtout d’éviter les têtes à têtes avec le réfrigérateur à 3 heures du matin. Boire beaucoup d’eau, pratiquer un sport adapté et surtout faire la part belle à la méditation
  • La grossesse comme la couvade entraînent des troubles de l’humeur et l’on a vite tendance à s’agacer d’un rien. Thé relaxant et séances de relaxation le soir seront deux alliés à adopter rapidement pour faire régner le calme à la maison.
  • Une fois détendu, notre papa poule devra être valorisé. Madame, confiez-lui des missions pour asseoir son rôle de père : les démarches administratives relatives à la naissance, à l’enregistrement en Mairie, à la recherche du mode de garde…Faites-lui confiance et donnez-lui l’opportunité de vous montrer combien il tient à bien tout faire dans les règles de l’art pour P’tit Poussin.
  • Enfin, pensez à l’haptonomie. Cette technique vise justement à donner un rôle au père en plaçant le toucher au centre du nouveau trio formé. L’haptonomie permet de communiquer avec bébé, avec la complicité de Maman. C’est un procédé vraiment intéressant pour ancrer le père dans cette relation à trois.

Alexandra Le Dauphin est rédactrice web chez Drôle de Plume et auteure de 3 ouvrages Célibataire, faut pas t’en faire, Au boulot Chômette  (chroniqué ici) et   Matéli fait son tri (chroniqué ici ).

Auteur : Alexandra Le Dauphin

Alexandra Le Dauphin est rédactrice web chez Drôle de Plume et auteure de 5 ouvrages "Célibataire, faut pas t'en faire", "Au boulot Chômette "et "Matéli fait son tri", "Les lunettes de Mattéo" et "Toi, mon bébé prématuré".

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest