Cet été, protégez bébé des méfaits du soleil…

Vous venez d’accoucher ou vous êtes maman d’un tout petit et vous avez choisi une destination chaude et ensoleillée pour vos vacances…   Il n’y a aucune raison que vous n’en profitiez pas si vous respectez ces quelques règles de base pour protéger bébé du soleil.

– N’exposez jamais un bébé de moins de 6 mois au soleil sur une longue durée.  Même à l’ombre, protégez sa tête et sa peau. Évitez également de le laisser trop longtemps dans son transat car l’air ne circule pas dans le dos et il risque de baigner dans la chaleur.

– Si votre enfant marche, couvrez le d’un T-shirt de couleur clair quand il joue au soleil et enduisez de crèmes les parties du corps qui sont à nue. Un t-shirt anti-UV est recommandé pour les peaux extra sensibles sa particularité est de garantir une protection élevée même mouillé). N’hésitez pas à le couvrir d’un chapeau à bords larges et ne l’exposez pas aux heures chaudes, qui seront dédiées à la sieste ou aux activités à pratiquer en intérieur.  Une paire de lunette bien enveloppante, de catégorie 3 ou 4 protégera sa rétine.

– Il est important de choisir et d’étaler correctement la crème solaire. Sachez que l’appellation écran total est une appellation abusive et qu’une crème solaire est un filtre plus ou mois élevé mais qu’elle ne fait pas office d’écran.  Il faut donc en remettre toute les heures même avec un indice 50 et, de façon générale, limiter les temps d’exposition.  Étalez la crème en couche fine, de façon à ne pas bloque la transpiration de bébé, mais n’oubliez aucune partie du corps (oreilles, nez, cou, nuque, arrière des genoux, dessus des pieds etc…).

-Enfin, faîtes boire votre enfant régulièrement en l’abreuvant de lait maternel (particulièrement désaltérant en début de tétée) si vous lui donnez le sein ou d’eau tempérée.

Auteur : Anne-Lise Pernotte

Anne-Lise Pernotte est rédactrice en chef de cotebebe.fr et free-lance dans le digital. Passionnée par le web, l'écriture et l'univers de la petite enfance, elle souhaite apporter un accompagnement bienveillant et éclairé aux futurs et jeunes parents. Elle est aussi l'auteure du premier livre feelgood dédié à la parentalité tardive "avoir un enfant à 40 ans (ou presque)"

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest