3 astuces pour savoir ce que votre enfant a fait à l’école !

P’tite Cerise vient d’entrer en maternelle.

Vous avez envie de savoir comment se passent ses journées mais problème, comme beaucoup de jeunes enfants, le récit tourne court : « z’ai mangé, z’ai joué ». Voilà grosso modo ce que vous obtenez comme information. Pour en savoir un peu plus, côtébébé vous livre 3 trucs qui aideront à ce que P’tite Cerise soit un peu plus loquace !

Montrer l’exemple lors du repas du soir

Rien de tel qu’une discussion de groupe lors du diner pour montrer à P’tite Cerise ce qui peut s’échanger lors d’une conversation. Maman interroge Papa sur sa journée et vice-versa. Chacun raconte ce qu’il veut, l’essentiel étant de donner l’exemple à l’enfant qui comprend mieux ce que l’on aimerait entendre par la suite.

 Poser les bonnes questions

L’entrée en maternelle révolutionne l’univers de P’tite Cerise. Elle doit s’adapter à un nouvel environnement, et à un mode de fonctionnement relativement carré. L’avantage, c’est que vous pouvez obtenir des informations via l’école ou la garderie en demandant, quand c’est possible, comment s’est passée la journée de votre enfant ou si vous voyez la maîtresse, ce qui a été fait en classe.

Ces échanges brefs donnent déjà une idée de ce que vous pourrez aborder avec P’tite Cerise. Si vous ne pouvez pas en savoir plus par ce moyen détourné, pensez à la technique des questions précises.

En effet, si vous restez dans le vague avec la traditionnelle « comment s’est déroulée ta journée ? », vous risquez fort de ne pas obtenir grand-chose de la part de P’tite Cerise. Elle a besoin de repère. A privilégier donc les interrogations comme :

– « Qui est assis à côté de toi en classe ? »

– « Est-ce que Maîtresse / le Maître vous a appris une nouvelle chanson ? »

– « Avec qui as-tu joué à la récréation ? »

– « Est-ce que tu as rigolé avec une copine aujourd’hui ? »

– « As-tu dessiné quelque chose en classe ? C’était quoi ? »

– « As-tu joué à chat perché pendant la pause ? »

C’est en ciblant des choses précises que les réponses de P’tite Cerise deviendront moins évasives.

La scénarisation, cela aide !

Si votre enfant a toujours du mal à raconter ses journées, vous pouvez aussi miser sur deux techniques de scénarisation.

  • Les figurines

Elles permettent d’aborder différents thèmes. Comme c’est ludique, P’tite Cerise peut plus facilement évoquer sa journée d’école via de petits jouets. En entrant dans cet univers miniature, vous pouvez interférer en demandant : « mais que fait Zoé dans la cour de récréation ? » et P’tite Cerise de répondre : « elle joue avec Léa et Manon à cache-cache » tout en déplaçant les figurines. Ce système permet de mieux se livrer par le biais du jeu, sans avoir l’air de subir un interrogatoire.

  • Les images plastifiées

Libre à vous de créer de petits panneaux plastifiés sur lesquels vous indiquez des activités : chanter, dessiner, coller, découper, écrire, dormir…Puis, avec P’tite Cerise, essayez de tout remettre en ordre pour savoir ce qu’elle a fait pendant la journée et dans quel sens. Cela peut être compliqué d’établir un classement par ordre chronologique et si c’est difficile, le simple fait de montrer les images de ce qui a été fait permet tout de même d’en parler…

Mais rappelez-vous : l’école, c’est un peu le jardin secret de P’tite Cerise ! Elle ne vous racontera sûrement pas tout. En cas de doute ou si vous trouvez que son attitude change, vous pouvez en référer à la maitresse ou au maitre pour vérifier que tout se passe bien.

Et vous, vous arrivez à  en savoir plus sur la journée d’école de vos loulous ?

Auteur : Alexandra Le Dauphin

Alexandra Le Dauphin est rédactrice web chez Drôle de Plume et auteure de 3 ouvrages "Célibataire, faut pas t'en faire", "Au boulot Chômette "et "Matéli fait son tri".

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest