Êtes-vous un parent hélicoptère ?

Peut-être est-ce un terme qui vous est étranger ?

Aujourd’hui, nous nous penchons sur la question du parent hélicoptère : Qui est-il ? Pourquoi agit-il ainsi ? Quel effet sur l’enfant ?

Parent hélicoptère : de quoi parle-t-on ?

Le parent hélicoptère (que l’on trouve aussi sous le nom de « parent curling ») désigne un parent impliqué de manière excessive dans la vie de son enfant.
Au quotidien, cela se traduit par une présence exacerbée à chaque moment de vie du bambin. Surveillance poussée à l’extrême, multiplication des rendez-vous avec le corps enseignant, accompagnement dans chaque petit trajet…

Comment en est-on arrivé là ?

Ce qu’il faut comprendre, c’est que cette hyper-parentalité est liée au contexte sociétal et particulièrement aux événements dramatiques réitérés mais aussi à la crise économique. Ces deux facteurs engendrent une crainte du futur ; résultat : le parent cherche à compenser un environnement de croissance triste par le meilleur épanouissement possible pour son enfant. Ainsi, le parent hélicoptère peut aller jusqu’à limiter drastiquement les influences extérieures dans le but de protéger son bambin coûte que coûte…
On entre alors dans un cadrage strict, parfois couplé à de vieilles méthodes d’autorité parentale. Au final, on peut se demander si, sous couvert de bienveillance, le parent hélicoptère ne met pas en place une autorité extrême déguisée.

Les limites

Le parent hélicoptère en fait trop à tous les points de vue. Il cherche à protéger son enfant de tout pour faire oublier la réalité et ses frustrations.
Le problème, c’est qu’ensuite, face à l’échec, les enfants sur-couvés pourront se montrer vulnérables, mal armés face au quotidien. Ils auront des difficultés à produire des efforts puisque tout leur est tombé tout cuit depuis le début.
Le parent hélicoptère, quant à lui, devient « la chose » de son bambin. Étant donné qu’il satisfait le moindre besoin sans sourciller depuis des années, il devient alors une sorte de pion qui se déplace pour obéir au moindre caprice.

Parent hélicoptère : l’enjeu

Il s’agit d’apprendre à faire confiance. Tout maîtriser dans la vie de son enfant s’avère un mauvais calcul. Il convient de trouver un équilibre au sein de la famille. Le parent doit parvenir à être une sorte de trait d’union bienveillant entre l’enfant et la réalité. Il reste un pont solide sur lequel s’appuyer mais menant vers les propres expériences de la vie. Il est donc crucial de responsabiliser son enfant en lui montrant comment devenir autonome. Puis, à pas de loup, viendra le moment de lui laisser de plus en plus d’espace, tout en gardant un regard aigu sur la situation, mais en douceur et dans une discrétion plus propice à l’apprentissage de la vie.

Crédit photo : Magicmaman

Auteur : Alexandra Le Dauphin

Alexandra Le Dauphin est rédactrice web chez Drôle de Plume et auteure de 3 ouvrages "Célibataire, faut pas t'en faire", "Au boulot Chômette "et "Matéli fait son tri".

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !