Les démarches administratives à la naissance de bébé

La naissance de bébé est un grand boulversement.  On ne pense souvent qu’ à pouponner, mais il est important de ne pas omettre  les quelques démarches administratives qui lui donneront une existence… civile !  Voici un petit récap pour ne rien oublier.

Dans les trois jours qui suivent l’accouchement, il est impératif de procéder à la  déclaration de naissance à la Mairie du lieu de naissance de bébé. Evitez de dépasser le délais, car la déclaration devra se faire devant un tribunal et elle sera plus longue et plus coûteuse. A noter cependant : de plus en plus de maternités disposent d’un officier d’état civil qui vient à vous, vous évitant ainsi de vous déplacer dans ce moment particulièrement intense. La déclaration peut être faîte par toute personne ayant assisté à l’accouchement, mandatée par les parents.  Un livret de famille et un certificat de naissance sont nécessaires. La déclaration conjointe du choix du prénom se fait généralement en même temps.

La reconnaissance de l’enfant peut se faire à n’importe quel moment de sa vie (pendant ou après la grossesse) : Elle a pour but d’établir un lien parental irrévocable sauf devant la justice et peut être établie par le père comme par la mère sans obligatoirement en avertir le second parent. Elle se fait également en Mairie, mais pas forcemment dans celle du lieu de naissance.   Elle n’est pas exigée et concerne uniquement les enfants nés hors mariage (dont le nombre est en hausse aujourd’hui).

Il est également nécessaire de prévenir votre employeur (pour bénéficier du congès parental), votre sécurité sociale et votre mutuelle (de façon à protéger bébé), et la crèche qui va l’accueillir dans quelques mois.

Auteur : Anne-Lise Pernotte

Anne-Lise Pernotte est rédactrice en chef de cotebebe.fr et free-lance dans le digital. Passionnée par le web, l'écriture et l'univers de la petite enfance, elle souhaite apporter un accompagnement bienveillant et éclairé aux futurs et jeunes parents. Elle est aussi l'auteure du premier livre feelgood dédié à la parentalité tardive "avoir un enfant à 40 ans (ou presque)"

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest