Du bon, du bio, du gras dans l’assiette de bébé avec Quintesens !

Maman pour la première fois depuis septembre 2014, j’ai vécu toutes les étapes du développement de mon bibou avec un mélange de curiosité et d’enthousiasme (parfois teinté de doutes et d’angoisses, mais on ne gardera que le meilleur :-)), désireuse de répondre le mieux possible aux besoins de ce petit être délicat, un tantinet exigeant !

Alors que je venais tout juste d’attaquer la diversification alimentaire et que je cuisinais consciencieusement mes petits pots tous les week-ends, j’ai découvert les huiles Quintesens lors d’une visite bien avisée au Salon Baby.

En bonne mère, j’avais suivi les recommandations de ma pédiatre, qui m’avait bien précisé de ne rien ajouter à mes mini purées : ni sels, ni poivre et bien sûr, aucune matière grasse, en tout cas pas avant 12 mois ! Même pas une noisette de beurre bio ou un filet d’huile d’olive première pression à froid ??? Nada ma bonne dame ! Le gras, c’est pas bon pour les bébés, m’avait-on formellement répondu !

Lipophobie, quand tu nous tiens…

Ma rencontre avec Quintesens a fait valser ces certitudes en un temps record… Ma pédiatre n’avait pas tout à fait tort quand elle m’interdisait le beurre et l’huile d’olive… Elle avait en revanche oublié de me préciser que le « bon » gras allait permettre à mon bibou de bien grandir !

Le bon gras, kesako ? C’est celui qui contribue au développement de sa structure cellulaire, de son coeur, de sa rétine et surtout de son cerveau. Comment ? Grâce aux Oméga 3, aux Oméga 6 et au DHA , quasiment inexistants dans le beurre et l’huile d’olive mais bien présents dans les mélanges équilibrés et sur-mesure de Quintesens.

Quand on sait que 80% des bébés sont carencés en bonne matière grasse et que les 1000 premiers jours de notre vie conditionnent notre future santé, on n’hésite pas à ajouter une cuillère à café d’huile Quintesens spéciale bébé aux plats home made ou aux petits pots industriels ! C’est ce que je fais quotidiennement depuis un mois au moment de réchauffer les purées de mon bibou :-).

En dehors d’apporter tout ce dont un bébé a besoin pour bien grandir, cette huile, volontairement douce et délicate, sans odeur et sans saveur marquée, joue les exhausteurs de goût, ce qui n’est pas du luxe quand on sait que les purées de bébé n’incluent ni sel, ni poivre, ni une quelconque épice !  Pour peu que vous choisissiez vos légumes avec un peu d’attention, le rendu gustatif est parfait !

Quintesens propose aussi pour chaque âge une huile adaptée à nos besoins : il existe ainsi une huile Enfants 3 à 9 ans, une huile Futures mamans et mamans allaitantes, une huile Jeunes & Actifs et même une huile pour les 50+…  Tiens, et si j’allais la proposer à ma pédiatre, histoire de lui faire passer quelques messages :-) ?

Auteur : Anne-Lise Pernotte

Anne-Lise Pernotte est rédactrice en chef de cotebebe.fr et free-lance dans le digital. Passionnée par le web, l'écriture et l'univers de la petite enfance, elle souhaite apporter un accompagnement bienveillant et éclairé aux futurs et jeunes parents. Elle est aussi l'auteure du premier livre feelgood dédié à la parentalité tardive "avoir un enfant à 40 ans (ou presque)"

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest