Ces gestes qui sauvent… bébé !

Étouffement, bébé qui ne respire plus, brûlure : que faire face à ces situations angoissantes ? Des gestes précieux utiles pour gagner du temps en attendant les secours…

1. Bébé ne respire plus

Le thorax de P’tit Loup ne se soulève plus. Pire, en tentant de percevoir sa respiration, vous vous rendez compte qu’elle est inexistante. Il faut agir vite.

  • Commencez par appeler les secours (le 15) tout en restant à côté de l’enfant. Si quelqu’un de votre entourage peut contacter l’aide médicale, c’est encore mieux : vous pourrez ainsi débuter sans plus tarder le protocole.
  • Déboutonnez le body de bébé puis basculez sa tête légèrement, tout en gardant le haut de son crâne dans votre paume. Votre autre main doit tirer doucement sur le menton pour garder la bouche ouverte.
  • Le bouche-à-bouche – à nez commence :

– il devra englober à la fois la bouche de P’tit Loup mais aussi son nez. Procédez à 5 insufflations ni trop rapides, ni trop puissantes : il faut que le thorax gonfle de manière normale.

– Réalisez maintenant 30 compressions thoraciques en moins de 20 secondes en posant deux doigts juste au-dessous de la ligne droite (imaginaire) formée par les tétons de P’tit Loup. Appuyez vite et un peu fort, en enfonçant vos doigts.

– Réalisez 2 insufflations. Puis refaites 30 compressions thoraciques en gardant cette alternance jusqu’à l’arrivée des secours.

Bon à savoir : n’utilisez pas de défibrillateur sur P’tit Loup.

 

2. P’tit Loup s’est brûlé

  • Si la brûlure est légère (peu étendue et laissant apparaître une petite cloque) : Ne percez pas la cloque et, pendant une dizaine de minutes, faites couler de l’eau tiède sur la zone brûlée. Mettez un pansement.

Bon à savoir : même si la brûlure est superficielle, un avis médical sera nécessaire par la suite ; pensez également à vérifier si la vaccination contre le tétanos est toujours active.

  • La brûlure est importante : allongez P’tit Loup et appelez les secours (15). Passez la partie concernée sous un jet d’eau tiède pendant une dizaine de minutes.
  • Votre enfant s’est brûlé avec un produit chimique : là encore, arrosez la zone blessée d’eau tiède en attendant que les secours arrivent. Protégez vos mains à l’aide de gants. Vous pouvez enlever les vêtements de P’tit Loup une fois qu’il est sous le jet.
  • P’tit Loup a été brûlé par des flammes
    Attention : si ses vêtements ont pris feu, ne les lui retirez pas. Recouvrez-le d’une couverture ou d’un tissu conçu à partir de matériaux non synthétiques. Contactez le 15.

3. Bébé s’étouffe

  • S’il arrive encore à respirer et qu’il est assez grand pour comprendre, demandez-lui de tousser pour tenter d’expulser l’objet qui le gêne.
  • S’il n’arrive plus à respirer et qu’il s’étouffe, mettez-vous derrière lui et penchez-le vers l’avant. Tapez 5 fois entre ses omoplates.
  • Cela ne fonctionne pas ? Placez alors son dos contre votre abdomen et penchez P’tit Loup vers l’avant. Fermez votre main pour obtenir un poing bien solide à mettre entre son sternum et son nombril. Votre autre main doit recouvrir votre poing. Tirez vers le haut et vers l’arrière plusieurs fois afin de déloger l’objet indésirable.

4. P’tit Loup a avalé un produit toxique

Contactez les secours. Le centre antipoison local peut également vous aider. Conservez l’emballage du produit ingéré.

Ce qu’il ne faut surtout pas faire :

  • lui donner à boire : risque de réaction chimique ou possibilité d’acheminement de la substance encore plus loin dans le corps qu’à l’origine.
  • le faire vomir : cela accentuera la brûlure de l’œsophage.

Faites asseoir P’tit Loup et attendez les secours.

Un site utile: La croix rouge répertorie toutes les formations aux premiers secours pour le nourrisson et l’enfant par région et date :

Auteur : Anne-Lise Pernotte

Anne-Lise Pernotte est rédactrice en chef de cotebebe.fr et free-lance dans le digital. Passionnée par le web, l'écriture et l'univers de la petite enfance, elle souhaite apporter un accompagnement bienveillant et éclairé aux futurs et jeunes parents. Elle est aussi l'auteure du premier livre feelgood dédié à la parentalité tardive "avoir un enfant à 40 ans (ou presque)"

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest