P’tit Loup pleure chez la nounou !

Chacun de vos départs vous serre le cœur car P’tit Loup hurle à pleins  poumons ? Mais comment le calmer ? Comment être sûr qu’il s’épanouit bien ?

1. Jouez la carte de la sécurité avec bébé

Commencez par la case « adaptation » : quelques heures par semaine avec la nounou devraient aider à faire comprendre à votre bébé qu’il y a du changement.

P’tit Loup a besoin de repères dans  ce monde qu’il ne comprend pas : doudou lapin, l’objet transitionnel classique, le réconforte et le guide dans sa journée. Il lui rappelle son papa et sa maman et l’apaise. Il peut être remplacé par n’importe quoi (même un vieux mouchoir en tissu à vous, imprégné de votre odeur).

Autre rituel à respecter : votre départ. Jamais en douce, et toujours annoncé de manière claire. Ne revenez pas une fois parti au risque de déclencher une crise de pleurs carabinée.

2. Soyez à l’écoute de votre enfant et de votre nounou 

Votre assistante maternelle vous explique, trois semaines après le début de l’accueil de P’tit Loup, qu’il pleure 7 heures sur 8 et ne se calme que sur les bras.
Cette explication soulève plusieurs problèmes : pourquoi votre assistante maternelle a mis autant de temps pour vous le dire ? Où se trouve P’tit Loup les 7 heures pendant lesquelles il pleure ?

Il faut vous l’avouer : et si vous vous étiez trompé de nounou ? Attention, la grande majorité exerce ce métier par passion. Mais vous pouvez aussi tomber sur une personne adepte du « je-laisse-bébé-dans-un-coin-et-surfe-sur-Internet ». Sachez donc reconnaître les signes indiquant que l’alchimie nounou / bébé ne se produit pas.

N’envoyez tout de même pas sur les roses votre nounou au premier problème mais sachez évaluer comment elle gère  les crises de P’tit Loup et surtout communiquez !

3. Avec moyen pt’it loup, attention aux caprices

Vers 24 mois, avec le fameux « terrible two », les grosses colères sont de rigueur. Attention à ne pas confondre pleurs avec caprices. P’tit Loup hurle à votre départ mais s’éclate le reste de la journée et vous le retrouvez tout sourire le soir après la bonne journée passée avec Super Nounou ?

La parade : l’explication ! Rappelez  à votre enfant que vous l’aimez, que vous devez travailler et qu’évidemment vous viendrez le chercher une fois votre boulot terminé.

Effectuez le rituel bisou / câlin et partez, apaisée. Si vous êtes  stressée, ne le montrez pas (challenge compliqué à réaliser mais ô combien nécessaire).

Ecoute, câlins et paroles rassurantes : le trio de choc pour que la journée de votre bébé soit ensoleillée !

Auteur : Alexandra Le Dauphin

Alexandra Le Dauphin est rédactrice web chez Drôle de Plume et auteure de 3 ouvrages "Célibataire, faut pas t'en faire", "Au boulot Chômette "et "Matéli fait son tri".

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest