P’tit Loup rentre à la maternelle…Déjà…

3 ans déjà qu’il est entré dans votre vie…

Maintenant, il passe même à la vitesse supérieure en intégrant, à la rentrée, la classe de petite section de votre ville. Pincement au cœur pour maman, peur de l’inconnu pour P’tit Loup : et si nous travaillions là-dessus pour que tout se passe bien ?

Nos conseils pour une rentrée pas trop mouvementée…

1. Préparez le terrain 

Afin que P’tit Loup ne soit pas surpris le jour J, votre mission est simple : vous devez aborder les différents aspects de l’école : les activités qu’il va y faire, les copains qu’il va trouver…Il faut qu’il comprenne que l’école, ce n’est pas un placard dans lequel vous le laissez, terrorisé. C’est au contraire un lieu lumineux pour intégrer la vie en collectivité et avancer sous le regard bienveillant de tuteurs de substitution.

Pour dédramatiser le tout, évoquez votre propre rentrée. Racontez des anecdotes à ce sujet. Vous pouvez aussi lire des livres retraçant le sujet. Bref : P’tit Loup ne doit pas débarquer le jour J dans un univers dont il n’a jamais entendu parler…

2. Familiarisez votre enfant au lieu de manière concrète

Après la théorie, place à la pratique. D’une part, si P’tit Loup a été gardé par vous-même et ne connaît pas (encore) les joies de la collectivité, pensez à le déposer quelques heures dans une halte-garderie.

Soyez présente lors des journées portes ouvertes de l’école afin que P’tit Loup investisse les lieux et visualise ce qui va être son quotidien prochainement. Si vous ne pouvez pas vous y rendre, pensez à demander à visiter l’école un autre jour.

3. J-7 : des horaires réguliers !

En vue du grand jour, préparez P’tit Loup au rythme scolaire. Heures de couchers et de réveils régulières ; comptez au moins 12 heures de sommeil pour votre enfant de 3 ans. 

4. Le jour J

Vous êtes déjà certainement un peu stressée : pas la peine d’en rajouter. Prévoyez de vous lever une quinzaine de minutes plus tôt pour ne pas vous mettre en retard et aborder sereinement ce jour si spécial…

Préparez un petit-déjeuner au goût de P’tit Loup, qui risque de ne rien vouloir avaler.

Si P’tit Loup a un doudou, pensez à le mettre dans son sac, accompagné de vêtements propres en cas de petits accidents.

5. L’heure de la séparation tant redoutée 

Au revoir qui s’éternise ou petite bise furtive ? À chaque parent d’agir selon son ressenti. Il convient de trouver la juste mesure. Si P’tit Loup vous retient, n’hésitez pas à lui expliquer que vous reviendrez le soir et que sa journée à lui commence maintenant…

Rassurez-vous : son chagrin ne devrait pas durer toute la journée. Il s’estompera face aux activités ludiques et s’il perdure, la maîtresse, habituée, saura comment le consoler tout en douceur et le rassurer.

Auteur : Alexandra Le Dauphin

Alexandra Le Dauphin est rédactrice web chez Drôle de Plume et auteure de 5 ouvrages "Célibataire, faut pas t'en faire", "Au boulot Chômette "et "Matéli fait son tri", "Les lunettes de Mattéo" et "Toi, mon bébé prématuré".

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest