Pourquoi et comment diminuer le sucre dans les repas de nos bébés ?

Pas facile de refuser le sucré à vos enfants ? Je sais bien que cela peut être une corvée, mais ne désespérez pas !

Il y a des astuces bien précises pour diminuer leur consommation et introduire des habitudes plus saines : il faut juste proposer différemment et être un peu malin là-dessus, et je vous promets que chaque enfant peut apprendre à mieux se nourrir si on les accompagne avec bienveillance et patience !

Pour commencer, parlons des raisons de diminuer la consommation du sucre de nos enfants, histoire de vous motiver à engager la lutte ;-)

Comment notre organisme réagit au sucre ?

Le sucre est une vraie menace pour notre santé. Aujourd’hui il est souvent classé comme un poison.

  • Et pourquoi ? Car la consommation du sucre (sous toutes ses formes) rend le corps très acide (perturbe le pH du corps), et crée d’importantes perturbations au niveau cellulaires. En consommant du sucre on déminéralise le corps, notre système immunitaire s’affaiblit, on devient plus vulnérable aux infections, la digestion et la flore intestinal est perturbée voire gravement abimée, de façon général cela crée de l’inflammation. Notre pancréas, essentiel pour la régulation du métabolisme est simplement en vrac après une consommation régulière ou trop importante du sucre.
  • Et le fait que le pancréas ne soit pas complètement développé avant l’âge de 5 ans rend la gestion du sucre encore plus difficile chez le jeune enfant.
  • Un grand nombre de maladies prend racine, s’alimente et empire avec une consommation trop régulière et importante de sucre. Le sucre perturbe et stress le système nerveux, le système endocrinien et augmente par exemple le risque d’obésité, diabète type II, les infections muqueuses et l’ostéoporose ainsi que le cancer. Alors si vous voulez préserver la bonne santé générale de vos enfants, renforcer leur système immunitaire, diminuer le risque d’obésité, éviter l’hyperactivité et calmer leur mental et les émotions excessives, débarrassez-vous de l’addiction aux sucres.

Moins ils en mangent mieux ils se portent !

  • L’omniprésence du sucre est un énorme problème, et certains passent leurs journées à en consommer sans s’en rendre compte !
  • Ce n’est pas uniquement les friandises, les viennoiseries, les desserts ou les sodas qui donnent une surdose de sucre, la plupart de produits industriels et transformés en contiennent trop aussi.   Beaucoup de nos « classiques » sont des bombes à sucre comme par exemple certains jus du commerce, les barres aux céréales, les céréales du matin, les compotes ou yaourts aromatisés… Les producteurs savent bien qu’en ajoutant du sucre, l’appétit et la consommation augmente, et en ajoute donc même quand cela n’est pas nécessaire au gout. Malheureusement l’industrie alimentaire n’est pas dans une démarche de santé générale mais dans la plupart des cas uniquement financière. Donc il faut simplement apprendre à détecter les sucres et choisir différemment- pour nous et nos enfants !
  • Manger plus naturel est une clé très importante ! Manger des aliments entiers, et préparez vos propres plats et desserts pour améliorer le bien-être de toute la famille.

 

bebe-pasteque

 

On ne peut bien évidemment pas bannir le sucre à 100% de notre vie…

  • Mais on peut limiter la consommation et mieux choisir. Les desserts et d’autres sucreries peuvent être réservés pour certaines occasions mais ne devraient surtout pas faire partie de l’alimentation quotidienne.
  • Je sais bien que les aliments sucrés évoquent le plaisir, la douceur et la joie ! C’est toute à fait un attachement émotionnel, depuis notre toute jeune enfance le sucre est toujours au sein des célébrations festives, de récompenses… Il y a un côté rassurant et confortant, alors cela n’est pas étonnant qu’on ait envie d’offrir des sucreries à nos enfants et les voir heureux. Mais lorsqu’on connait l’impact du sucre sur notre organisme, sur la santé de nos cellules, la consommation devient soudainement un peu mois rassurante.
  • Si, en plus, on galère pour qu’ils mangent des repas équilibrés (ils ont tous des « périodes » et c’est normal), ce qui n’assure pas forcement leur quota de nutriments optimal, l’ajout de sucre ne fera qu’aggraver la situation. Car, comme mentionné plus haut dans l’article, le sucre déminéralise : on perd en nutriments essentiels à chaque fois qu’on mange des sucreries.
  • Et puis, pour le coté plaisir- il y a tant d’autres façons de booster leur niveau de sérotonine et dopamine (hormone de bonheur, et de récompense) sans que cela plombe leur santé même temps : les câlins et le jeu, le partage, le rire sont aussi efficaces  :-)

 

(Lire page suivante)

Auteur : Nadine Andreewitch

Nadine est professeur de yoga et conseillère en nutrition. Elle propose des cours de yoga vinyasa et accompagne également les futures et les jeunes mamans dans leur remise en forme après l'accouchement et distille à tous de précieux conseils nutritionnels sur son site Nadine Andreewitch.

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest