« Toi mon bébé prématuré » (+ CONCOURS)

Aujourd’hui, sur le webzine Côté Bébé, nous vous offrons un exemplaire dédicacé du livre « Toi mon bébé prématuré » (éditions la boite à Pandore).

Il s’agit du cinquième ouvrage d’Alexandra Tressos – Le Dauphin.

Le pitch

Ce livre est un témoignage sur la prématurité. Il retrace l’histoire d’Élina, née grande prématurée à 6 mois de grossesse. La petite fille pesait 570 grammes. Alexandra raconte les mois passés à l’hôpital mais aussi l’évolution d’Élina. Elle inclut dans son témoignage le regard du personnel soignant puisqu’elle a interrogé des personnes en lien avec la prématurité afin d’offrir une approche plus complète du sujet.

Un extrait du livre en exclusivité

“Tu es née ce soir. Tu pèses 570 grammes.

570 grammes.

Peut-on sauver un bébé aussi petit ? Quel espoir puis-je avoir pour toi, ma petite Élina, qui vient d’arriver au monde non pas parce que c’était le moment mais parce qu’il le fallait ? Me verras-tu seulement ? Seras-tu capable d’entendre mes paroles ?

Je suis dévastée. Apeurée. Sous le choc.

Pour moi, un bébé en-dessous de deux kilos pouvait difficilement survivre. Cela, c’était ce que je pensais avant de pénétrer dans le sous-sol de l’angoisse, le tunnel transitoire entre l’ombre et la lumière : le service de réanimation de l’hôpital Pellegrin.

Un retard de croissance intra utérin t’a frappé, contraignant le corps médical à te sortir du cocon que j’avais fait pour toi : mes artères ne fonctionnent pas comme elles le devraient et asphyxient nos échanges in utero. C’est ce qui explique pourquoi, à 6 mois de grossesse, tu pèses seulement 570 grammes, là où tu auras du faire environ 900 grammes, voire un kilo.

La nature humaine est ainsi faite : on préserve d’abord le cerveau. J’apprends alors que le peu de nutriments et d’énergie que tu as reçus se sont concentrés sur le cerveau, le préservant au maximum au détriment du reste du corps.

Là où toute maman peut profiter d’instants privilégiés avec son bébé dès les premières secondes de vie, je t’ai seulement entraperçue derrière le rideau bleu. On t’a soulevée et mise sur une table chauffante.

Dans ces conditions, difficile dans un premier temps de réaliser ce qui s’est passé. Je me crois dans un cauchemar, tout s’est enchaîné si vite.

Ton papa va avoir la chance de te voir avant que tu ne sois installée dans ta couveuse. Il se lave les mains et en profite pour te tendre son petit auriculaire. Le temps se fige, un instant. Ce moment précieux, je n’y assiste pas, car je suis toujours allongée mais c’est ton père qui me le raconte.

Il te regarde. Il tend son doigt vers toi, doucement, comme un appel pour te dire qu’il est là, qu’il ne te laissera pas tomber. Tu avances doucement ton bras et entoure son auriculaire de ta minuscule main. Cet instant-là ne s’analyse pas. Il se vit. Tu as senti tout l’amour de ton papa au-travers de son geste et tu le lui as rendu dans la plus merveilleuse sincérité.

Aujourd’hui, pour écrire ce récit, j’ai eu besoin des souvenirs de mon mari et celui-ci a rejailli. Il est tellement puissant que nous contenons nos larmes à sa seule évocation. Je crois qu’il résume tout en quelques secondes. Une main tendue, un soutien indéfectible, l’amour d’un père, l’intelligence intuitive d’un bébé.

Le personnel médical met fin à ce premier rapprochement. Tu dois être placée en couveuse. Aussi, ton papa vient de me rejoindre dans la salle où je viens d’accoucher.

Nous échangeons peu verbalement. Seuls des gestes de réconfort surviennent, témoins du choc que l’on vient de vivre. Après de longues minutes d’attente, nous partons en ambulance, direction le service de maternité de l’hôpital. ”

CONCOURS

Pour remporter cet ouvrage dédicacé par Alexandra Tressos-Le Dauphin, 2 possibilités s’offrent à vous et vous donnent deux fois plus de chance :

1- Vous pouvez vous rendre sur notre page Facebook

2 – Vous pouvez également jouer sur le webzine

  •     en vous inscrivant à la newsletter
  •     et en laissant un petit commentaire avec votre adresse mail (afin que je vous identifie)

Une seule participation par personne en commentaire sera prise en compte.

Le tirage au sort aura lieu le 28 juin et désignera 1 gagnant.

N’hésitez pas à participer à la fois sur le webzine et sur la page Facebook.

Auteur : Anne-Lise Pernotte

Anne-Lise Pernotte est rédactrice en chef de cotebebe.fr et free-lance dans le digital. Passionnée par le web, l'écriture et l'univers de la petite enfance, elle souhaite apporter un accompagnement bienveillant et éclairé aux futurs et jeunes parents. Elle est aussi l'auteure du premier livre feelgood dédié à la parentalité tardive "avoir un enfant à 40 ans (ou presque)"

Partagez cet article sur

5 Comments

  1. Je participe pour tenter de gagner Toi mon bebe premature… je croise les doigts

    Post a Reply
    • Je tente aussi ma chance ici. Étant enceinte de 30sa avec un rciu sévère, mon bébé se bat depuis le 1er jour pour nous rencontrer( 750g il ya 10j)et hospitalisée depuis 10j, cette histoire me touche particulièrement. Je croise les doigts

      Post a Reply
  2. Bonjour, je tente ma chance pour tenter de remporter un exemplaire dédicacé du livre « Toi mon bébé prématuré » !

    Post a Reply
  3. merci pour cet extrait,ça me rappelle tellement de chose, je participe donc pour pouvoir lire cette pépite

    Post a Reply
  4. Je tente aussi ma chance ici. Étant enceinte de 30sa avec un rciu sévère, mon bébé se bat depuis le 1er jour pour nous rencontrer( 750g il ya 10j)et hospitalisée depuis 10j, cette histoire me touche particulièrement. Je croise les doigts

    Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Futurs ou jeunes parents ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest